Noël du pauvre: « Les derniers mois ont été un enfer pour les personnes dans le besoin »

Par marie_eve_alarie
Noël du pauvre: « Les derniers mois ont été un enfer pour les personnes dans le besoin »
Sophie Bernier animera le Téléthon du Noël du Pauvre le 25 novembre sur les plateformes de Radio-Canada. (Photo : (Photo Etienne Boisvert))

Les temps sont difficiles pour de nombreuses personnes en raison de l’inflation. Pour aider les personnes dans le besoin, un appel à la générosité est lancé aux quatre coins de la région à l’occasion de la 64e édition du téléthon du Noël du pauvre qui se déroulera vendredi.

La cheffe d’antenne du Téléjournal Mauricie–­Centre-du-Québec, Sophie Bernier, revient à la barre du téléthon pour une septième année consécutive. Pour l’occasion, elle sera accompagnée à l’animation par le chanteur et animateur Maxime Landry et par les acteurs Marc Fournier et Cynthia Wu Maheux, deux Trifluviens d’origine.

Dès 17h, les spectateurs qui seront présents à la salle Thompson pour l’occasion verront toute une brochette d’artistes défiler sur la scène pour des prestations: Breen ­LeBoeuf, ­Brigitte ­Boisjoli, Éloi ­Cummings, ­Elvis ­Lajoie, ­Fred ­Pellerin, ­Kristel ­Mongeau, ­La ­Maîtrise du ­Cap et ­Les ­Petits ­Chanteurs de Trois-Rivières, ­Les ­Soeurs ­Boulay, ­Manon ­Brunet, ­Marie-Denise ­Pelletier, ­Matt ­Lang, ­Maxime ­Landry et ­Annie ­Blanchard, ­Salomé ­Leclerc ainsi que ­Stéphanie ­Bédard

« On a un beau mélange d’artistes de la région et d’artistes qui rayonnent plus sur la scène québécoise. Il y en aura pour tous les goûts et dans une multitude de styles. Aussi, c’est le retour d’un téléthon sans mesure sanitaire, de sorte que la salle pourra être pleine, souligne Sophie Bernier. J’invite les gens à venir. L’énergie qu’il y a dans la salle Thompson le soir du téléthon, c’est quelque chose à vivre. C’est vraiment le fun. Il y a le spectacle, mais aussi le sentiment d’être au cœur de quelque chose qui rayonne partout dans la région. »

Une hausse des demandes anticipée

Bien que les chiffres ne soient pas encore entièrement comptabilisés, les comités du Noël du pauvre présents dans les différents secteurs de la région s’attendent à voir une augmentation des demandes d’aide en raison des besoins plus criants, indique Sophie Bernier.

« La hausse du coût de l’épicerie touche évidemment les gens en situation de pauvreté aussi, mais beaucoup dépendent déjà des banques alimentaires et des ressources communautaires. Pour ces gens, une hausse d’un dollar par-ci et par-là, ça a un impact astronomique lorsqu’ils doivent aller à l’épicerie », note-t-elle.

« On est allé chercher plusieurs témoignages pour le téléthon et ce qu’on constate, c’est que les derniers mois ont été un enfer pour les personnes dans le besoin. L’inflation en général fait mal et c’est un poids sur leurs épaules. C’est presque invivable », raconte-t-elle.

Mais ce qui a particulièrement touché la cheffe d’antenne et animatrice du téléthon dans les témoignages recueillis, ce sont ces situations où la maladie physique empêche les gens d’aller au travail, ainsi que la maladie mentale.

« Ça nous remet beaucoup en perspective. Ça vient rappeler qu’on n’est pas à l’abri d’une dépression majeure venant bouleverser notre vie et que tout s’effondre autour. Ça peut arriver à n’importe qui. On voit aussi beaucoup de solitude dans les témoignages. Je me souviens d’une personne qui me disait que si elle ne faisait pas de bénévolat, elle pourrait passer des semaines seule chez elle. »

Un appel à la générosité

L’an dernier, ce sont plus de 806 000 $ qui ont été amassés grâce à la générosité des donateurs. Cette somme a permis d’aider plus de 4000 familles de la région. On espère encore une fois que les gens seront généreux envers la cause.

« Ça nous a surpris de battre des records de dons dans les dernières années. C’est beau comme les gens voient qu’il y a des besoins à l’extérieur de leur vie. Là, on sait que les gens ont moins de marge de manœuvre. On sent toutefois que dans les campagnes dans les secteurs, les gens en sont conscients et voient comme des gens en ont besoin. On sent cet effort collectif sur le terrain », souligne Sophie Bernier..

Des bénévoles feront également des rassemblements et des barrages routiers partout en région pour récolter les dons ce vendredi 25 novembre.  Il est aussi possible de faire un don en ligne au https://lenoeldupauvre.com/­don-en-ligne/ et en appelant les téléphonistes pendant le téléthon.

« Cette année, le téléthon du Noël du pauvre coïncide avec le Vendredi fou. Plutôt que de faire des petits achats en ligne, on peut donner un sens à notre argent en faisant un don pour la cause », conclut-elle.

Rappelons que l’événement sera présenté sur les plateformes télé, radio et web de ­Radio-Canada ­Mauricie – ­Centre-du-Québec. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires