Comment trouver les bons mots?

Un texte écrit par l’équipe de médiation citoyenne d’Équijustice Trois-Rivières.
Comment trouver les bons mots?

Chaque personne vit les impacts de la pandémie de façon différente. Je suis consciente que c’est une période difficile pour tout le monde, mais je dois avouer que cela l’est pour moi aussi. Je suis proche aidante pour ma mère depuis longtemps. Avant la pandémie, mes deux sœurs et moi avions convenu d’un horaire de visite, ce qui nous permettait de concilier nos vies personnelles et familiales tout en étant présentes pour maman. Dès que la pandémie a surgi, tout a été chamboulé. Je suis la seule qui demeure à Trois-Rivières et donc je suis la seule qui peut lui rendre visite. Au début ça allait, mais plus de neuf mois plus tard, je dois avouer que je suis épuisée.

Je sais que ma mère se sent très seule elle aussi. Toutes ses activités ont été suspendues, elle ne voit plus ses amis et sa famille. Cette solitude l’affecte beaucoup et je la sens dépérir. De plus, mon conjoint me dit régulièrement que je ne passe pas assez de temps avec lui et les enfants et qu’il est tanné de tout gérer à la maison. Je me sens coupable de ne pas pouvoir leur accorder plus de temps, mais d’un autre côté, je sais que je dois être présente pour ma mère puisque son temps est compté. J’ai l’impression que tout retombe sur mes épaules et qu’il ne comprend pas ce que je vis. J’aimerais lui en parler, mais je ne sais pas comment ni par où commencer. J’ai l’impression que ce n’est jamais un bon moment.

J’ai discuté de la situation avec une infirmière qui travaille à la résidence de maman et elle m’a parlé de la médiation citoyenne. Elle m’a expliqué que je pouvais aller rencontrer des médiateurs gratuitement, qu’ils pouvaient m’aider à démêler tout ça et à me préparer à discuter avec mon conjoint. J’ai donc pris rendez-vous, j’ai rencontré deux médiatrices qui étaient accueillantes et avec qui je ne me sentais pas jugée. Elles m’ont écouté et aidé à mettre de l’ordre dans mes idées. Je me sens maintenant outillée et prête à avoir la discussion avec mon conjoint. Je me sens déjà beaucoup mieux et j’ai l’impression d’avoir moins de poids sur mes épaules.

Tél : 819 372-9913 poste 104

Site web : www.equijustice.ca/fr/membres/trois-rivieres

Courriel : mediationtroisrivieres@equijustice.ca

Facebook : https://www.facebook.com/Equijusticetroisrivieres

 

Prochaine chronique : Un texte écrit par Le traversier – Centre de jour et d’entraide en santé mentale.

Toutes les chroniques sont disponibles sur Facebook : https://www.facebook.com/assocdescardiaques/

Chronique financée par : l’Appui Mauricie, Les proches aidants et INFO-AIDANT 1 855 852-7784 / www.lappui.org

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires