Chaude lutte au sommet de la division

Rédaction Hebdo Journal

Chaude lutte au sommet de la division
Équipe Québec se dirige vers la région de Tri-City afin d’y affronter un autre rival de division, les ValleyCats (20 victoires - 22 revers), qui occupent présentement le premier rang. (Photo : courtoisie)

Les représentants du Québec (20 victoires – 23 revers) ont repris le chemin de la victoire en remportant la série contre les Boulders de New York. Ils se sont inclinés lors du premier match par la marque de 4 à 3 avant de remporter les deux derniers matchs de la série, 10 à 6 et 13 à 9.

Équipe Québec se dirige vers la région de Tri-City afin d’y affronter un autre rival de division, les ValleyCats (20 victoires – 22 revers), qui occupent présentement le premier rang. En remportant la série, Équipe Québec pourrait détrôner ses rivaux et ravir le premier rang de la Division Atlantique. La formation québécoise a perdu les services du releveur Andrew Case. Case s’est entendu avec les Olmecas de Tabasco dans la Ligue du Mexique.

Dans le dernier affrontement, Les hommes de Patrick Scalabrini ont connu un deuxième match de suite avec au moins 10 points dans le dernier duel de la série. Jeffry Parra, Connor Panas et Jonathan Lacroix ont mené la charge en produisant chacun quatre points. Parra et Panas ont d’ailleurs produits la plupart de leurs points grâce à des circuits. C’est en cinquième manche que l’attaque d’Équipe Québec s’est déchaînée. Les frappeurs ont compté six points lors de la manche notamment grâce à une longue balle de trois points de Parra et à un triple de Lacroix qui a produit deux autres points. Le dernier point de la manche a été compté sur un simple de Nathan Etheridge qui a fait rentrer Lacroix au marbre. Le releveur Nick Horvath a assuré la victoire de son équipe en accordant aucun coup sûr et aucun point lors des trois dernières manches de la rencontre.

Les deux équipes se sont livré une bataille très serrée lors du premier match. Les deux formations ont compté trois points chacune lors des cinq premières manches de la rencontre. Louis-Philippe Pelletier a été le premier à compter après avoir volé le deuxième et le troisième coussin, pour finalement rentrer au marbre sur un mauvais relais du receveur adverse. Pelletier a ensuite inscrit un coup de circuit en solo pour ajouter un deuxième point à son équipe. David Glaude a produit le dernier point de l’équipe avec un simple qui a permis à Riley Pittman de croiser le marbre. La relève québécoise a poursuivi le bon travail du lanceur partant Codie Paiva en limitant l’équipe adverse à seulement trois coups sûrs à partir de la sixième manche. Finalement c’est en dixième manche que tout s’est joué : les Boulders ont remporté la rencontre avec un ballon-sacrifice suivi d’un simple qui ont permis au coureur désigné Phil Capra de compter le point de la victoire.

Le fleurdelisé s’est repris au bâton dans le deuxième match. Alors que la marque était égale 6 à 6 en neuvième manche, les hommes en bleu ont pris l’avance avec une poussée de quatre points. Les Boulders n’ont pas été en mesure de revenir de l’arrière alors que Marshall Shill récoltait le sauvetage. Pendant la rencontre, Pelletier est passé bien près d’accomplir un exploit alors qu’il ne lui manquait qu’un circuit pour le compléter le carrousel. Ruben Castro a également connu une bonne soirée au bâton avec une récolte de deux points produits et deux points comptés. De plus, pas moins de sept joueurs d’Équipe Québec se sont inscrits au pointage dans ce festival offensif.

Le québécois Louis-Philippe Pelletier connait une excellente séquence tant au bâton qu’en défensive. Il a terminé la série avec un coup de circuit, deux buts volés, un triple et cinq points comptés, en plus d’avoir fait deux attrapés spectaculaires dans le deuxième match.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires