Changement de garde à la Chambre de commerce trifluvienne

Changement de garde à la Chambre de commerce trifluvienne

Amélie St-Pierre a passé le flambeau de président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières (CCI3R) à Marco Champagne pour l'année 2018-2019. Photo Jonathan Cossette

NOMINATION. C’est ce midi qu’Amélie St-Pierre a passé le flambeau de président de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) à Marco Champagne, pour l’année 2018-2019. La présidente sortante se dit «mission accomplie», tandis que le directeur général de la SPA Mauricie se dit «fin prêt».

Tout près de quarante évènements ont vu le jour dans la dernière année, incluant les Grands déjeuners d’affaires Cogeco, le Gala Radisson, des cafés-rencontres et des formations.

«Nos actions seront toujours en lien avec l’innovation, la main d’œuvre et le développement économique. Pour moi, c’est important d’y aller avec la vision de notre conseil d’administration qui revient sur une revue stratégique qui a été faite en mars dernier. On vient d’adopter nos états financiers et on est en bonne position financière pour amorcer le changement et pour mettre en place notre vision pour les prochains mois, même les prochaines années», a commenté le nouveau président.

«Des gens m’avaient approché lorsque je suis revenu à Trois-Rivières, il y a environ trois ans. Des anciens administrateurs avaient vu en moi un potentiel de devenir, éventuellement, le président de la Chambre de commerce. L’accompagnement qui a été fait dans la dernière année avec Amélie St-Pierre, elle comme présidente et moi comme vice-président, a été une année remplie de défis qui nous permettent d’être pleinement prêts à assurer ces fonctions.»

Ce n’est pas sans émotion que la directrice générale des Hebdos de la Mauricie/Rive-Sud chez Icimedias remet son titre à monsieur Champagne.

«C’est mission accomplie!», a-t-elle lancé. «Marco (Champagne) et moi avons travaillé étroitement depuis quelque temps et on est content qu’il assure la continuité du plan stratégique que nous avons mis en place. Je serai encore en place sur le conseil d’administration pour suivre ces dossiers-là cette année. C’est beaucoup d’émotions! J’ai hâte de retrouver mon emploi à temps plein. C’est parfait un mandat d’un an et il est maintenant le temps de laisser la place aux autres.»

Le principal intéressé détient une formation en comptabilité, une spécialisation en évaluation d’entreprises et une maîtrise en Administration des affaires (MBA) de l’UQTR. Il a travaillé chez Deloitte, à Trois-Rivières et à Québec, à la Cour supérieure du Québec à titre d’expert, ainsi qu’à titre de chargé de cours à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR).

Poster un Commentaire

avatar