C’est la faute à l’arbitre Claude Béchard

Par superadmin
C’est la faute à l’arbitre Claude Béchard
Le métier d'arbitre et de juge de ligne n'est pas de tout repos.

Je me souviens très bien. P’tit cul, j’écoutais La soirée du hockey avec mon père. Et je lui demandais pourquoi il n’y avait qu’un seul arbitre francophone dans la Ligue nationale de hockey. Son nom: Claude Béchard.

Monosyllabique, mon père ne répondait pas. Le souvenir a refait surface tandis que je lisais l’article De nombreux arbitres francophones à la LNH dans la dernière édition du journal de Hockey Québec.

On y raconte que sept arbitres et cinq juges de lignes de la LNH sont originaires du Québec actuellement. C’est beaucoup. En fait, c’est la première fois qu’il y a autant de Québécois. Parmi eux se trouve le Trifluvien Michel Cormier.

Le célèbre Ron Fournier fait remarquer dans l’article qu’à son arrivée dans la LNH en 1973, il n’y avait que trois arbitres québécois: Claude Béchard, Gérard Gauthier et Denis Morel.

Le Lavallois Richard Trottier, directeur des officiels de la LHJMQ, connu pour avoir œuvré pendant 13 saisons la LNH, déclare dans l’article que le Trifluvien Claude Béchard était son idole. Il portait le même numéro que lui à son arrivée: le 22.

L’article rend un hommage indirect à l’arbitre trifluvien. On peut lire: « Béchard, qui était originaire de Trois-Rivières, a ouvert la voie de la LNH aux officiels francophones comme Gauthier, Morel et Fournier, qui ont fait leur entrée au début des années 70. »

Claude Béchard est décédé en 2007 à l’âge de 68 ans. Il a œuvré dans la LNH de 1966 à 1980.

Pour lire l’article dans son intégralité : http://www.hockey.qc.ca/headline/detail.jsp?category=1178&id=2758

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de