Cédrika Provencher: 4 ans plus tard

Par Kariane Bourassa
Cédrika Provencher: 4 ans plus tard
Photo

Henri Provencher a fait parvenir à l’Hebdo Journal une lettre soulignant le quatrième anniversaire de la disparition de Cédrika Provencher. Voici son message.

En ce triste quatrième anniversaire de la disparition de Cédrika, il est réconfortant pour la famille de constater que la population est inlassablement derrière elle et toujours disposée à prêter main forte pour retrouver notre petite puce.

Un tel constat s’avère un baume important sur une blessure béante et offre un soutien important pour poursuivre indubitablement les recherches.

Encore cette année, nous vous invitons donc à démontrer votre solidarité en prenant quelques instants pour penser à Cédrika et à sa famille. Vous pouvez également afficher la photo de Cédrika à une fenêtre de la maison ou de l’auto (vous pouvez vous procurer et imprimer une photo en visitant le site officiel de la famille www.cedrika.com) .

Puisque cette année, le 31 juillet tombe un dimanche, profitons-en pour prier et demandons ensemble, un dénouement prochain à cette pénible situation. Vous pourriez peut-être faire une activité et vous réunir avec votre famille, vos amis, vos voisins ou inviter les gens de votre secteur à échanger pour démontrer que la population n’acceptera jamais sans réagir, qu’on vole nos enfants.

Vous prouverez encore une fois votre attachement à Cédrika et tous les enfants victimes de pareil prédateur. Profitez aussi de l’occasion pour prier afin que les gens qui savent quelque chose se décident enfin à parler, nous permettant ainsi de retrouver Cédrika le plus rapidement possible.

Comme depuis le tout début des recherches, continuons à travailler tous ensemble pour retrouver Cédrika. Demeurons aux aguets et soyons toujours vigilants, nous finirons bien par résoudre ce mystère. Même si quatre longues années de recherche et de travail assidu n’ont toujours pas donné les résultats escomptés, il n’en demeure pas moins que l’ESPOIR anime encore les proches de Cédrika et que nous persisterons toujours quoiqu’il advienne.

Le ravisseur a forcément un père, une mère, un frère, une sœur, un conjoint(e), (des enfants peut-être?), un ami(e) un voisin(e), un(e) collègue de travail. Nous ne cesserons jamais de tenter de convaincre toute personne qui aurait pu voir ou entendre quelque chose, de rompre ce lourd silence en nous livrant l’information en toute confidentialité. Pour l’amour d’une enfant et par compassion humaine. S’il vous plaît, ne retenez pas une information. Qui sait, elle peut nous permettre de résoudre l’énigme et mettre enfin un terme à cette saga. Imaginez un seul instant que ce soit votre enfant qu’on ait enlevé … et qu’on persiste dans ce silence insupportable !…. Alors vite, décidez-vous et parlez pour que l’on sache enfin!…

Ravisseur de Cédrika manifeste-toi. Fais le pas, pose un geste humain, puise au fond de ton cœur un peu de compassion et trouve la force nécessaire pour nous faire savoir où est Cédrika. Tu n’es pas sans savoir que toute la population recherche notre petite et qu’un jour ou l’autre nous la retrouverons. Sache que ce n’est pas toi que nous voulons, mais « Cédrika ». Jusqu’à maintenant, même si tu jouis encore de ta liberté alors qu’une enfant et toute sa famille sont retenues prisonnières à cause du geste inqualifiable que tu as posé, il t’est encore possible d’atténuer les conséquences de ton acte en faisant savoir où est Cédrika. Ne rejette pas cette possibilité.

Les gens intéressés peuvent participer à la célébration, ce samedi 30 juillet à 19h30, au petit sanctuaire Notre-Dame du Cap à Trois-Rivières. Pour ceux et celles qui le désirent, cette célébration sera suivie, comme par les années passées, d’une procession aux flambeaux dans les jardins du sanctuaire. Vous pouvez aussi participer à une célébration dans chacune de vos paroisses.

Papy Henri

Pour la famille de Cédrika

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de