Ce que disent les morts…

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Ce que disent les morts…
Guillaume Morrissette, auteur. (Photo : Marie-Eve Alarie)

L’auteur trifluvien Guillaume Morrissette laisse de côté l’inspecteur Héroux, le temps d’un roman, pour proposer un thriller policier intitulé «Quand je parle aux morts».

Ce nouveau roman est en réalité une commande de l’éditeur dans le cadre de la nouvelle collection Psycho Thriller. Sa mission: mettre de l’avant un personnage féminin fort et imaginer un punch incroyable qui s’intègre au récit.

«J’avais déjà eu l’idée de développer un personnage de médium. Ça me trottait dans la tête. C’était l’occasion de le créer et d’en faire un personnage central de ce roman», raconte Guillaume Morrissette.

Psychologue, Morgane Edwards offre un service hors du commun : elle parle aux morts, que ce soit pour régler de vieilles histoires ou simplement pour prendre des nouvelles d’un proche disparu.

L’auteur prend d’ailleurs le temps d’installer l’histoire et de faire plonger le lecteur dans le passé de Morgane pour découvrir l’origine de son don et mieux comprendre ses relations familiales, mais aussi de Sylvain Comptois.

Adolescent et voyant son oncle mourir suite à la démence, l’homme promet, à la demande de sa mère, de ne jamais la laisser dépérir ainsi. Dans l’impossibilité d’abréger les souffrances de sa mère démente et craignant qu’elle lui en veuille jusque «de l’autre côté», Sylvain Comptois fait appel aux services de Morgane, en espérant qu’elle lui portera secours.

C’est aussi l’opportunité d’aborder le sujet de l’aide médicale à mourir sous différents angles, entre autres dans l’optique où Sylvain souhaiterait que sa mère y ait accès, considérant ce qu’elle lui a fait promettre plus jeune.

«Mais elle n’est plus en mesure de communiquer. Si elle n’est plus en mesure de communiquer, comment savoir si elle a changé d’idée depuis? Devrait-on avoir le droit de prendre cette décision pour quelqu’un d’autre? Et si c’est notarié? Et si tu changes d’idée à la dernière minute?» illustre l’auteur.

«Sylvain est convaincu qu’il est en train de faillir à ce que sa mère lui avait demandé et tout le monde autour de lui l’empêche de faire ce qui lui semble être la bonne chose. Cette culpabilité le ronge, alors que son beau-père souhaite placer sa mère dans une résidence spécialisée. Je pousse cette culpabilité à la limite», souligne Guillaume Morrissette.

Au fil des séances avec Sylvain, Morgane remarque que les réelles motivations de ce client se révèlent de plus en plus sombres. Irait-il jusqu’à tuer  celle qui lui a donné la vie pour tenir une vieille promesse?

Dans l’intervalle, Antoine Déry et Emma Teasdale enquêtent sur la mort violente d’un neurologue, une enquête pour laquelle Morgane sera également sollicitée.

Et alors, tout se met en place pour l’arrivée du fameux «punch»…!

Une collection qui ouvre des portes

Quand je parle aux morts est le sixième titre et le premier roman québécois publié dans la nouvelle collection Psycho Thriller.

C’est aussi le premier roman policier hors série que publie Guillaume Morrissette, un livre sur lequel l’auteur trifluvien fonde beaucoup d’espoir pour l’essor de sa carrière au-delà des frontières du Québec.

«Le fait d’avoir un seul roman est plus simple pour la vente des droits à l’étranger comparativement à une série. Peut-être que ce roman m’ouvrira de nouvelles portes. Jusqu’à présent, les autres livres de cette collection se vendent bien. Je pense que j’ai atteint le stade d’une bonne carrière d’auteur au Québec. Je me dis que si ma carrière a à prendre une nouvelle ampleur, ce sera avec ce roman. Il y a une bonne promotion autour du livre… Ce sera un livre charnière dans ma carrière», avance Guillaume Morrissette.

Pour l’instant, L’affaire Mélodie Cormier est son seul roman qui a eu une édition internationale. D’ailleurs, avis aux amateurs des enquêtes de l’inspecteur Héroux: Guillaume Morrissette travaille actuellement sur la suite de L’affaire Mélodie Cormier.

Quand je parle aux morts est en vente dans les librairies et magasins à grande surface.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires