Cauchemar au Domaine scout St-Louis-de-France

Par Audrey Leblanc
Cauchemar au Domaine scout St-Louis-de-France
Les dégâts de la tempête au Domaine scout St-Louis-de-France. (Photo : (Photo courtoisie))

Plus de 3 000 arbres cassés, tombés, déracinés. Plus de 24 heures sans électricité, la moitié des plateaux d’activités complètement détruits et des milliers de dollars en dommages et réparation. Voilà le cauchemar que vit le Domaine scout St-Louis-de-France au lendemain de la violente tempête qui a frappé Trois-Rivières.

« Le Domaine scout vient d’essuyer la plus dévastatrice des tempêtes depuis son ouverture, il y a 70 ans, et les dégâts sont tout simplement inimaginable, affirme le directeur de l’endroit, Sébastien Johnson. C’est un véritable appel à la compassion et la générosité que je lance auprès de tous ceux que je connais et à tous ceux et celles qui ont à coeur la jeunesse et les valeurs que défend le Domaine depuis toujours. »

« Sans votre aide et votre soutien, notre base de plein air ne pourra probablement offrir aucun service pour les semaines à venir, enchaîne ce dernier. La moitié des plateaux d’activités sont inutilisables et la grande majorité des chemins sont complètement bouchés par de nombreux arbres, sans parler des dégâts matériels. »

Des équipes d’Hydro-Québec ont été déployées en urgence pour tenter de rétablir le courant. Ils en auront pour plusieurs jours encore étant donné l’étendue du site et le nombre d’arbres tombés sur les fils électriques.

De plus, une yourte a été détruite par la tempête. « On n’est pas encore en mesure d’évaluer les dégâts puisqu’on ne peut pas encore aller à l’intérieur, indique M. Johnson. Il y a aussi plusieurs autres dégâts plus mineurs comme des gouttières arrachées. »

Après une année et demie de fermeture complète en raison de la pandémie, c’est un autre coup dur pour l’organisme à but non lucratif. « Dans la dernière année, on a essuyé des pertes de près de 400 000 $, mentionne le directeur de l’endroit. Pour un organisme comme le nôtre, c’est énorme. Et là, on estime à plus de 75 000 $ les coûts de main-d’oeuvre qualifiée pour réparer les dégâts. »

Appel à la générosité

Pour réduire le plus possible la facture, le Domaine scout organise deux fins de semaine de grande corvée, les 12-13 juin et les 19-20 juin. « Nous aurons besoin de toute la main-d’oeuvre disponible afin de rendre le terrain praticable pour les écoles qui effectuent depuis une semaine leurs sorties de fin d’année, spécifie M. Johnson. Alors si le cœur vous en dit et que vous avez des outils et de la machinerie de disponibles pour nous aider, sachez que vous serez les bienvenus. »

Les gens sont attendus dès 8h le samedi et le dimanche. « J’essaie présentement d’obtenir de l’aide pour nourrir tous les bénévoles, mais comme rien n’est confirmé, je leur demande d’apporter un lunch et quelque chose à boire. Ils auront accès à de l’eau potable », précise M. Johnson.

Les bénévoles doivent également prévoir un masque, au cas où ils ne pourront pas respecter le deux mètres de distance. Les gens qui désirent donner du temps n’ont pas à annoncer leur présence, ils n’ont qu’à se rendre sur place dès 8h les samedis et dimanches. Les entreprises et associations qui souhaitent prêter main-forte peuvent téléphoner au Domaine scout (819 378-4679) ou envoyer un courriel (info@domainescout.ca).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires