Capacités affaiblies: 72 arrestations dans la région Mauricie-Lanaudière

Par Rédaction Hebdo Journal
Capacités affaiblies: 72 arrestations dans la région Mauricie-Lanaudière
(Photo : Stéphanie Paradis)

Les services policiers du Québec, en collaboration avec les contrôleurs routiers et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) ont dévoilé hier le bilan de l’opération nationale concertée Alcool ou drogue au volant, c’est criminel ! ayant eu lieu du 28 novembre 2019 au 2 janvier 2020.

Durant cette période, plus de 3 500 opérations policières ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues ont été déployées à travers la province. La mise en place de contrôles routiers a permis aux policiers de sensibiliser plusieurs dizaines de milliers de conducteurs.

Lors de ces opérations, 844 conducteurs ont été arrêtés pour la capacité de conduire affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux, et ce, malgré les campagnes de sensibilisation et les nombreuses options de raccompagnement offertes. Sur le territoire de la Mauricie et de Lanaudière, la Sûreté du Québec a réalisé 72 arrestations pour les même motifs, soit 13 arrestations de plus qu’en 2018. Trois collisions mortelles ont également été enregistrées.

Au niveau des infractions, les policiers ont remis un total de 2973 constats d’infraction dans la région, notamment pour la vitesse (1461), la ceinture (45), le cellulaire au volant (32), l’alcoolémie zéro (11) et d’autres raisons (1424).

Bien que la période de festivités soit terminée, les opérations policières de prévention de la capacité de conduire affaiblie se poursuivront tout au long de l’année. Rappelons que les patrouilleurs peuvent intercepter les automobilistes afin de procéder à la détection de la conduite avec les capacités affaiblies et de mettre en état d’arrestation les conducteurs fautifs. Ces derniers utilisent différentes techniques et outils pour détecter la drogue et l’alcool chez les conducteurs. De plus, le dépistage obligatoire est en vigueur, permettant aux policiers d’exiger d’un conducteur qu’il fournisse un échantillon d’haleine au bord de la route, qu’ils soupçonnent ou non qu’il ait consommé récemment de l’alcool.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de