Campanipol offrira des paniers bios cet hiver

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
Campanipol offrira des paniers bios cet hiver

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN. L’entreprise familiale Campanipol de Sainte-Geneviève-de-Batiscan offrira des paniers de légumes biologiques cet hiver.

Ce sont 35 abonnés qui testeront cette nouveauté, du 17 novembre au 23 février. «Les gens vont venir chercher leur panier au kiosque de la ferme aux deux semaines, indique Florence Lefebvre St-Arnaud de Campanipol. Ce seront principalement des légumes d’entreposage comme des betteraves, radis d’automne, rutabagas, carottes, pommes de terre et oignons.»

C’est grâce à un investissement de 400 000 $ pour la construction d’un bâtiment multifonctionnel que la famille Lefebvre St-Arnaud peut offrir des paniers en saison hivernale. «On est maintenant installé pour faire des micropousses, ajoute Florence. On a fait nos premiers tests dernièrement, alors c’est certain qu’il va y en avoir dans les paniers d’hiver. Il y aura radis, pois, maïs et des variétés plus épicées.»

Les nouvelles installations permettent aussi d’allonger la saison estivale. «Cet été, on a eu 20 semaines à 443 abonnés, précise Florence. On avait 35 à 40 paniers de plus cette année et en 2019, on va pouvoir s’approcher du 500.»

Autre nouveauté, le kiosque sera ouvert jusqu’en décembre les vendredis de midi à 18h ainsi que les samedis de 10h à 17h. «Normalement, on fermait à l’Action de grâce. On gagne donc deux mois d’ouverture. On s’assure de garder une belle diversité au niveau des produits régionaux. On a refait nos réserves de viandes, fromages, etc.», mentionne Florence.

Rappelons que le nouveau bâtiment de près de 12 000 pieds carrés abrite non seulement le kiosque de vente, mais aussi les bureaux administratifs, une section pour la préparation des paniers, trois entrepôts réfrigérés et une partie atelier.

Les clients de Campanipol sont principalement des gens de la Mauricie et de la région de Québec. En haute saison, l’entreprise embauche quelque 20 employés.

Une histoire de famille

C’est en 1983 que Robert St-Arnaud a acheté la terre à Sainte-Geneviève-de-Batiscan. L’année suivante, il a obtenu la certification biologique et a commencé à faire de la grande culture. C’était surtout du sarrasin à l’époque.

Au fil des ans, sa femme Danielle Lefebvre et lui se sont orientés vers la production maraîchère. En 1992, ils ont commencé à faire des paniers bios. Ils travaillent maintenant aux côtés de leurs trois enfants, Florence, Charles et Félix, qui sont la relève de l’entreprise familiale.

Le saviez-vous?

Campanipol, c’est trois serres, cinq hectares de légumes et un hectare de fraises. C’est aussi 48 espèces et pour chacune d’entre elles, une à dix variétés.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de