Bilan Faim: la situation s’améliore dans la région

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Bilan Faim: la situation s’améliore dans la région
Plusieurs bénévoles à l'oeuvre chez Moisson Mauricie (Photo : archives)

En 2019, 25 538 personnes ont eu recours à l’aide alimentaire de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec chaque mois. Bien que la faim persiste dans la région, l’organisme note une diminution de 5114 personnes aidées mensuellement.

Ces dernières années, on avait été habitué de voir le nombre de demandes mensuelles augmenter fortement. C’est donc avec soulagement que Moisson Mauricie/Centre-du-Québec accueille cette diminution, signe que la situation financière des gens d’ici semble s’améliorer.

«Ça fait longtemps qu’on n’avait pas vu une baisse du nombre de demandes. C’est une bonne nouvelle pour la région. On voit aussi que des créneaux de population s’en tirent mieux cette année, comme les familles avec enfants et les aînés. Il faut dire qu’on a vu le gouvernement s’attarder à cette problématique dans les dernières années en bonifiant des programmes étant destinés à ces clientèles, comme l’allocation familiale», explique Jean Pellerin, président du conseil d’administration de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec.

Par contre, certaines catégories de population, que l’on pouvait imaginer à l’abri, se retrouvent maintenant à devoir faire appel aux services d’aide alimentation pour parvenir à se nourrir convenablement. C’est le cas des célibataires et des personnes en emploi.

Dans la région, 6,7% des personnes de 18 à 64 ans ayant eu recours aux services de Moisson occupaient un emploi, tandis que 2,9% sont prestataires de l’assurance-emploi. Au final, c’est une personne sur dix faisant partie de la population active qui fait appel à l’aide alimentaire.

Quant aux célibataires, ils représentent 57,3% des ménages ayant fait une demande d’aide alimentaire dans la région.

«C’est énorme. On voit que le coût de la vie augmente plus rapidement et que les gens ayant un faible salaire ont de la difficulté à le rejoindre. La donnée concernant les célibataires et les gens en emploi se constate partout au Québec. Cependant, on remarque que les demandes des célibataires sont plus nombreuses en Mauricie/Centre-du-Québec qu’ailleurs en province», précise M. Pellerin.

«Les gouvernements devront se pencher sur cette situation. Les programmes gouvernementaux touchent souvent les mêmes cibles, soit les familles avec enfants et les aînés. Il n’y a pratiquement rien pour soutenir les célibataires. C’est une préoccupation supplémentaire», ajoute-t-il.

Place à la Collecte des Fêtes

La traditionnelle Grande Collecte des Fêtes de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec se déroulera du 20 au 24 novembre dans une trentaine d’épiceries du territoire. L’organisme est cependant à la recherche de bénévoles, surtout à Trois-Rivières, pour solliciter des dons en épicerie. Les personnes intéressées peuvent contacter Moisson Mauricie/Centre-du-Québec pour ce faire.

***

En chiffres

25 538

Personnes aidées chaque mois

65 166

Collations et repas préparés avec des aliments distribués par Moisson Mauricie/Centre-du-Québec

57,3%

Proportion des ménages étant des personnes célibataires

9,6%

Bénéficiaires ayant un revenu d’emploi ou étant prestataires de l’assurance-emploi

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de