Bellemare hérite du transport des wagons du REM

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Bellemare hérite du transport des wagons du REM
C’est Transport Bellemare International qui a obtenu le contrat d’amener à bon port les wagons du futur Réseau express métropolitain (REM) de Montréal en partance du New Jersey. Photo courtoisie

Le Réseau express métropolitain (REM) se veut l’un des plus importants projets de transport collectif en construction dans la région de Montréal. C’est Transport Bellemare International – Groupe Bellemare qui assurera la cueillette des wagons au Port de Newark, dans le New Jersey.

Le Réseau express métropolitain comportera 26 stations et traversera la grande région de Montréal. Il sera connecté au métro de Montréal, ainsi qu’à l’aéroport. Il devrait être mis en service en 2022.

«On a hérité du contrat du fabricant des trains qui lui était allé en appel d’offres. Les trains arrivent au Port de Newark au New Jersey. C’est ensuite nous qui en assurons le transport, de Newark à Brossard, ainsi qu’aux autres installations du REM», explique François Boisvert, directeur des ventes et développement des affaires chez Transport Bellemare International.

«Au total, nous allons transporter 111 sets de deux wagons, ce qui fait 222 trains. Le REM, ce sont deux trains assemblés ensemble, tous deux autonomes.»

La poursuite du contrat ira en janvier, contrat qui devrait s’étirer sur une période d’un an et demi à deux ans.

«Le transport de trains, c’est assez nouveau pour nous. Vous comprendrez donc que Bellemare est vraiment fier de faire partie de ce projet économique et fier d’aider à la mobilisation des gens dans un circuit électrique. Ça veut aussi dire que, dans l’avenir, on sera capable de faire ce genre de transport là. On a fabriqué des remorques expressément pour ce contrat, avec des rails intégrés. Par contre, elles peuvent également servir à autre chose», ajoute M. Boisvert.

«Nous allons également transporter les E-Houses (chambres électriques) et les composantes du REM. À chaque station, il y aura une grande chambre électrique de 60 pieds, composée de quatre modules de 100 000 lbs chacun. Dans les chambres, il y a tout ce qui contrôle l’électricité du train. On a donc aussi obtenu le contrat de ces bâtiments électriques là», conclut-il.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires