Bas-du-Cap: Valérie Renaud-Martin veut « créer un effet Wow »

Par marie_eve_alarie
Bas-du-Cap: Valérie Renaud-Martin veut « créer un effet Wow »
Valérie Renaud-Martin, candidate à la mairie de Trois-Rivières. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

 Si elle est élue, la candidate à la mairie Valérie Renaud-Martin s’engage à dynamiser le Bas-du-Cap et d’en faire une priorité.

« Ça fait des années qu’on affirme que le Bas-du-Cap doit être mis en priorité. La ville a maintenant un plan directeur et un plan d’action pour orienter le développement du secteur. Je veux créer un effet Wow dans le Bas-du-Cap, que le secteur soit vraiment intégré à la ville de Trois-Rivières et qu’il devienne un pôle urbain local à part entière. Mais ce leadership doit venir de la mairie », affirme Mme Renaud-Martin.

Pour ce faire, elle souhaite créer une place publique au parc des Chenaux et favoriser le verdissement du secteur, entre autres par la végétalisation de certains stationnements.

« Il y a beaucoup d’îlots de chaleur dans le Bas-du-Cap. Il faut aménager des oasis urbaines pour créer des îlots de fraîcheur. Cela viendra aider la population vulnérable. Avec la maison des aînés qui s’en vient, il nous faut plus d’îlots de fraîcheur dans le secteur », indique-t-elle.

La candidate souhaite également faire de la rue Fusey la Promenade des artisans qui ferait en sorte de mettre de l’avant les commerces locaux. Elle encouragerait aussi la mise en place d’un regroupement de commerçants de gens d’affaires pour prendre en main l’avenir commercial et local du Bas-du-Cap

« Il existe déjà plusieurs programmes pour améliorer le Bas-du-Cap, comme le programme d’accès à la propriété et le programme de rénovation des façades. La première étape serait toutefois de chiffre le plan d’action, car il n’y a pas de montants associés aux actions. On doit également aller chercher des subventions pour nous soutenir », insiste-t-elle.

« Il y a beaucoup de potentiel dans le Bas-du-Cap et les commerçants ont envie de s’impliquer. Ils m’ont donné des idées. Pourquoi ne pas doter les artères commerciales du Bas-du-Cap d’une signature distinctive. Peut-être valoriser davantage la piétonnisation dans certaines rues, aussi », ajoute la candidate à la mairie.

Quant au terrain de l’ancienne usine Aleris, Valérie Renaud-Martin soutient que la mixité devra y être favorisée et qu’il faudra y retrouver du logement abordable, mais également une offre pour les jeunes familles, les travailleurs et les aînés. « En attendant que le projet se concrétise, il faut créer un climat propice à son arrivée et ne pas attendre que le projet arrive pour bouger. Ce qu’on peut faire maintenant, faisons-le mieux et faisons-le ensemble « , conclut-elle.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marc Lauzon
Marc Lauzon
11 jours

Ca fait au dela de 30 ans qu’on parle de revitaliser le bas-du-Cap. Au fil des ans tous les élus ont manqué a l’appel et complètement ignoré se secteur de notre ville. Et maintenant cette politicienne de Trois-Rivieres-Ouest va faire différemment?? Mon oeil!