Arts Excellence: l’apport exceptionnel de Michel Koslovsky souligné

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Arts Excellence: l’apport exceptionnel de Michel Koslovsky souligné
Michel Koslovksy entourée de Sandie Letendre, présidente de Culture Mauricie, et de Caroline Beaudry, de Cogeco. (Photo : Marie-Eve Alarie)

Michel Koslovsky fait sa marque depuis longtemps en Mauricie dans le développement de la relève musicale. Cet apport au milieu des arts de la scène a été reconnu par Culture Mauricie qui lui a décerné la Médaille des bâtisseurs lors de la soirée Arts Excellence.

«J’ai été très surpris et touché quand j’ai reçu l’appel de Culture Mauricie m’annonçant qu’on me remettait cette reconnaissance. C’est l’occasion de dresser le bilan de mes actions. Finalement, il y a eu un certain nombre d’initiatives, de petits comme de grands projets qui ont laissé des traces dans mon parcours», souligne le fondateur et directeur musical de l’Orchestre Pop.

Natif de Beyrouth (Liban) et citoyen canadien depuis 1973, Michel Kozlovsky a notamment été professeur de piano et de littérature musicale aux Conservatoires de Val-d’Or et de Trois-Rivières, directeur des conservatoires de Trois-Rivières et de Chicoutimi, concertiste invité pour de nombreux enregistrements de récitals, conférencier, ainsi que chroniqueur musical et chargé de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Plus récemment, il a fondé l’Orchestre Pop en 2017.

«Un des projets qui a marqué mon parcours a été lorsque ma conjointe et moi avions décidé de mettre en place un groupe de musique pop pour mettre en pratique des notions acquises dans le cours de solfège, il y a une vingtaine d’années. La première année, on présentait une seule pièce en concert. Peu à peu, il y a eu de l’engouement pour le projet. On a même créé l’ensemble Dream Team qui en découlait. Quand l’Orchestre Pop a été créé, j’ai été surpris de constater que tant d’anciens musiciens de Dream Team se sont spontanément joints à nous», raconte-t-il, tout en soulignant le soutien de sa famille durant toutes ces années.

«Ce prix souligne une carrière, mais ne vous en faites pas: je ne fais que commencer», conclut-il en riant.

L’artiste multidisciplinaire trifluvienne Isabelle Clermont a quant à elle remporté le Prix du CALQ – Créatrice de l’année.

Isabelle Clermont

L’artiste crée des univers immersifs qui ont la particularité d’offrir une polyphonie des sens à travers des espaces de recueillement, intimes et sacrés. Au cours des dernières années, elle a effectué de nombreuses résidences, performances et expositions d’importance au Québec et à l’international. Elle a également créé plusieurs œuvres d’art public et réalisé des projets d’art relationnel impliquant la communauté mauricienne.

«Je suis très émue, mais aussi très zen de recevoir ce prix. Remporter le prix de Créatrice de l’année, c’est une belle tape dans le dos. Merci de croire en mes projets un peu fous et audacieux et de vous déplacer pour les vivre. Mes œuvres sont immersives, mais aussi relationnelles. L’autre est extrêmement important dans ma démarche. Merci aux femmes extraordinaires qui se sont impliquées dans ma démarche cette année», commente-t-elle.

Ce prix est assorti d’une bourse de 5000$. Josette Villeneuve et Guy Langevin étaient aussi finalistes pour recevoir le Prix du CALQ.

Un deuxième coup de cœur en 20 ans

Le jury a décidé de remettre un prix Coup de cœur à l’exposition Pierre Landry, sculpteur / 50 années de création / Hommage à l’homme et à son œuvre. Ce n’est que la deuxième fois en 20 ans que le jury de la soirée Arts Excellence remettait ce prix.

Figure marquante de l’art géométrique constructif, Pierre Landry a joué un grand rôle dans le développement des arts en Mauricie et au Québec. L’exposition, initiée par la Galerie d’art du Parc et sa directrice générale, Christiane Simoneau, en collaboration avec le Centre d’exposition Raymond-Lasnier et la Galerie R3, présentait plus d’une centaine d’œuvres de l’artiste qui est décédé en mai dernier, quelques mois avant l’ouverture de l’exposition qui a nécessité trois ans de travail.

D’ailleurs, une œuvre inachevée de Pierre Landry était exposée dans le cadre de la Biennale nationale de sculpture contemporaine.

«Pierre a pu travailler jusqu’à sa mort. Il y a eu une synergie pour faire cette exposition. Merci à tous ceux qui ont permis de faire connaître et reconnaître cette personne qui s’est investie pour le développement des arts en Mauricie», témoigne Mme Simoneau.

Dix prix ont été remis dans les catégories disciplinaires. Les lauréats sont détaillés ci-dessous. La soirée Arts Excellence se déroulait sous la thématique «Quand on aime» et était animée par Fabiola Toupin. En musique, elle était accompagnée de Philippe Powers (guitare), Vicky Vachon (violon) et Gabrielle Préfontaine (violoncelle).

Liste des lauréats

Création en arts visuels: Suzie Bergeron et Mathilde Cinq-Mars / film d’animation «A dignified affair»

Création en arts de la scène: Simon Laganière / album «Samedi soir de semaine»

Production métiers d’art: Roxane Campeau / participation à l’exposition «Canadian Annual Mosaic»

Livre de l’année: Louise Lacoursière / «Vent du large»

Initiative vitalité culturelle de l’année: Centre d’amitié autochtone de La Tuque / Centre Sakihikan

Initiative culturelle: Coop les Affranchis / livre «Le peuple arpenteur»

Coup de cœur du jury: exposition «Pierre Landry, sculpteur / 50 années de création / Hommage à l’homme et à son œuvre»

Prix Réseau Biblio CQLM: bibliothèque de Saint-Séverin

Prix du CALQ – Créatrice de l’année: Isabelle Clermont, artiste multidisciplinaire

Prix Hommage: Michel Kozlovsky

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Éliane Landry Proteau Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Notifier de
Éliane Landry Proteau
Guest
Éliane Landry Proteau

Il s’agit de Sandie Letendre et non Sandie Trudel, présidente du ca de Culture Mauricie. Corrigez SVP.