Arrachons l’herbe à poux dès maintenant!

Par superadmin
Arrachons l’herbe à poux dès maintenant!
Sous le thème de «Cet été

La Direction de santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec invite les municipalités, les propriétaires de grands terrains ainsi que la population à arracher l’herbe à poux dès maintenant.

Cette action est la meilleure façon de réduire les allergies. Le pollen de l’herbe à poux provoque des symptômes chez certaines personnes. Dès la fin juillet, les fleurs libéreront leur pollen affectant la santé d’une personne sur six.

Au Québec plus d’un million de personnes sont allergiques, occasionnant des coûts de santé de 157 millions de dollars et plus en 2005.

À Trois-Rivières, des agents de l’herbe à poux, appuyés pour l’occasion par les membres de la patrouille d’arrosage, verront à signaler la présence de cette plante indésirable sur les terrains privés en y laissant un fanion informatif et des accroche-portes.

Les propriétaires de ces terrains et les locataires, selon le cas, y trouveront toutes les informations relatives à son apparence, à la période où il est nécessaire de l’arracher, celle où elle libère son pollen, les séquences de tonte et l’ensemencement d’un couvert végétal compétitif (graminées et trèfle).

Les symptômes

Éternuements répétés, yeux larmoyants, congestion nasale, toux, picotements du nez et même des crises d’asthme pour certains sont tous des symptômes de l’allergie au pollen de l’herbe à poux. Ceux-ci peuvent amener les personnes à consulter un spécialiste de la santé. S’ajoutent à ces manifestations, des impacts sur la qualité de vie comme les effets sur le rendement, le sommeil, la concentration, les loisirs et les activités sportives.

Comment reconnaître l’herbe à poux?

L’herbe à poux est facile à reconnaître et peut être touchée sans danger. Son feuillage est très dentelé, semblable à celui de la carotte et de couleur vert grisâtre. Ses fleurs, vert jaunâtre, sont regroupées en épis au sommet des tiges. Chaque plant produit jusqu’à 3 000 graines qui pourront, à leur tour, générer 600 nouveaux plants l’année suivante.

Où retrouve-t-on l’herbe à poux?

L’herbe à poux est une plante opportuniste. Elle pousse facilement là où d’autres plantes n’en ont pas la capacité. Par exemple, il est fréquent de la retrouver le long des trottoirs, des rues, des routes et des pistes cyclables et sur des terrains peu entretenus comme des dépôts à neige et des terrains en construction. Les sols pauvres et perturbés lui conviennent bien. Toutefois, elle supporte mal la présence d’espèces compétitives et ne pousse donc pas dans les sols bien fournis en végétation.

Les actions à prendre pour contrôler l’herbe à poux

Il est recommandé d’arracher manuellement les plants avant la fin juillet. Pour les grands terrains, tondre ou faucher les plants à deux moments, soit à la mi-juillet et à la mi-août, sont des mesures très efficaces.

L’herbe à poux résiste mal à la concurrence des autres plantes. Ainsi, pour éviter qu’elle s’installe sur un terrain, on peut planter d’autres espèces végétales, comme des vivaces ou simplement semer du gazon.

Si vous remarquez la présence d’herbe à poux dans des lieux publics (ex. : parcs, abords des routes et des pistes cyclables), contactez votre municipalité pour la sensibiliser à l’importance de contrôler l’herbe à poux.

Pour plus d’information, consulter la section « Herbe à poux » sur le site l’Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec :

http://www.agencesss04.qc.ca/sante-publique/direction-de-sante-publique/directeur.html#977

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de