Aleris: Un milieu de vie durable prévu sur les terrains de l’ancienne usine

Photo de jcossette
Par jcossette
Aleris: Un milieu de vie durable prévu sur les terrains de l’ancienne usine
La somme reçue est issue du Programme d’aide financière pour la planification de milieux de vie durables (PMVD) et a été annoncée au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. (Photo : courtoisie)

La députée de Champlain, Sonia LeBel a annoncé qu’une aide financière de 165 000$ a été consentie à la Ville de Trois-Rivières pour la réalisation d’un plan directeur en vue du développement éventuel d’un quartier urbain durable sur le site de l’ancienne usine Aleris.

La somme reçue est issue du Programme d’aide financière pour la planification de milieux de vie durables (PMVD) et a été annoncée au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

« Nous avons de grandes ambitions pour le Bas-du-Cap et la réhabilitation du site de l’ancienne Aleris constitue une opportunité immanquable de se démarquer et d’en faire un lieu unique et distinctif. Cette enveloppe permettra donc à la Ville de mieux planifier l’aménagement de ce vaste terrain de 18,5 hectares afin d’éventuellement pouvoir y créer un milieu de vie vert, accueillant et accessible qui répondra aux principes du développement durable », a expliqué Sonia LeBel.

« À terme, si le contexte le permet, ce nouveau quartier pourrait notamment inclure des bâtiments à l’architecture durable, des espaces publics de qualité et un parc d’envergure. »

Plus précisément, le projet prévoit la réalisation d’études qui permettront de caractériser le site afin d’identifier son potentiel et ses contraintes. À partir de ce portrait et du diagnostic, une planification du nouveau quartier sera réalisée, identifiant ainsi les lieux propices à la construction, à la création d’espaces et de corridors verts ainsi qu’à la création d’un réseau de transport durable, sécuritaire et inclusif. On y abordera aussi les méthodes et les meilleures pratiques qui permettront à la Ville de Trois-Rivières d’offrir, dans le futur, un milieu de vie de qualité et la diminution ses émissions de GES.

« On va se retrouver avec une page blanche où on va pouvoir penser à notre projet. Vous savez, les quartiers se construisaient autour de grande usine comme Aleris alors tout autour, on retrouve tous les services, une épicerie à grande surface, une caisse, une école primaire et une école secondaire, notamment », a témoigné le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires