Un projet de 1,9 M$ sur l’ancien bunker des Hells Angels ?

SOUMISSION. L’ancien lieu de réunion des Hells Angels à Trois-Rivières aura finalement attiré la convoitise que d’un seul entrepreneur au terme de l’appel de propositions lancé par la Ville le 24 septembre dernier.

Une compagnie à numéro basée à Trois-Rivières et appartenant à l’homme d’affaires Porleang Puth est la seule à avoir déposé une proposition pour le terrain situé sur le boulevard Saint-Jean.

On ne sait que très peu de choses pour l’instant sur la nature du mystérieux projet, si ce n’est qu’il est évalué à 1 924 090 $. Le montant inclut le prix du site établi à 200 000 $. La Ville de Trois-Rivières espère ainsi récupérer les 85 000 $ de taxes impayées du groupe criminalisé. 

Il faudra cependant attendre encore quelques semaines avant de savoir si le projet envisagé sera accepté. Il devra être évalué par les services juridiques de la Ville de Trois-Rivières. Le gouvernement du Québec effectuera ensuite des vérifications afin de s’assurer que le nouvel acheteur ne soit pas lié au crime organisé.  

Si la proposition franchit cette étape, elle sera soumise au conseil municipal. 

Le bunker des Hells Angels avait été saisi en 2009 à la suite de l’Opération SharcQc et détruit en juin 2015. Depuis, le terrain à l’angle des autoroutes 40 et 55 a été remis en état. Il ne reste désormais plus aucune trace du passage du groupe de motards.

Ce n’est qu’un an après sa démolition du bunker que la Ville de Trois-Rivières a récupérée les droits de propriété.