Trois-Rivières veut développer le transport actif et alternatif

DÉVELOPPEMENT SOCIAL. La Ville de Trois-Rivières mettra en place des actions pour développer le transport actif et alternatif. Dans une optique de développement durable, la Ville veut inciter les gens à utiliser d’autres moyens de transport que l’automobile en solo.

Cette vision s’inscrit dans la Politique de développement social de la Ville de Trois-Rivières, qui vient tout juste d’être actualisée. L’ancienne version de la Politique avait été adoptée en juin 2005.

«Le monde change. Les habitudes, les besoins et les réalités changent aussi. La Politique est axée sur différentes priorités, dont la culture, le logement, le transport, le développement durable et les nouveaux arrivants», indique le maire Yves Lévesque.

«D’abord, on a fait ce premier travail d’élaboration de la Politique avec les grandes orientations, renchérit le conseiller Jean-François Aubin, président du comité de développement social. Ça va nous mener à un plan d’action. Au début 2017, on va annoncer notre plan d’action pour l’année et après, on va être capable d’annoncer notre plan d’action sur trois ans.»

Pour l’élaboration de la Politique de développement social de la Ville de Trois-Rivières, des organismes communautaires ainsi que des organisations et institutions ont été consultés. «Par la suite, on a fait deux consultations publiques pour connaître la vision des citoyens. De ça, on a dégagé les priorités qui revenaient pour mettre à jour la Politique», explique la conseillère Marie-Claude Camirand, vice-présidente du comité de développement social.