La Pottermania gagne Trois-Rivières

LITTÉRATURE. Sorti dimanche, le dernier tome de la saga Harry Potter était attendu à Trois-Rivières. À la Librairie Poirier, les 150 exemplaires se sont envolés en un rien de temps.

«On a eu beaucoup de commandes en prévente, indique Frédérica Skuerkowski, gérante de la Librairie Poirier. On ne pensait pas qu’on en vendrait autant étant donné que c’est une pièce de théâtre en anglais. On a plein de commandes depuis dimanche. On a dû recommander 150 autres livres. C’est vraiment une belle surprise. On s’attend aussi à en vendre beaucoup quand la version française sortira.»

Adapté de la pièce de théâtre Harry Potter et l’enfant maudit, le livre est disponible seulement en anglais pour le moment. Les amateurs d’Harry Potter qui désirent se procurer un exemplaire en français devront patienter jusqu’au 14 octobre.

Chez Renaud-Bray, il s’agira probablement du meilleur vendeur du mois d’août. «La version française sera sûrement plus courue, mais on voit quand même tout de suite que les ventes vont bien. On est très heureux du résultat», mentionne Émilie Laguerre du service des communications pour Renaud-Bray.

Au lendemain de la grande sortie en magasin, plusieurs copies avaient trouvé preneur du côté d’Archambault. À l’Exèdre, on s’attend à frapper fort lors de la sortie du bouquin en français. Un événement sera même organisé pour souligner cette journée spéciale.

Dans ce dernier tome, ce sont les péripéties du fils d’Harry Potter, Albus, qui seront mises de l’avant. Ce dernier se lie d’amitié avec Scorpius Malfoy, le fils de l’ennemi d’Harry Potter.