Fermeture de la résidence St-Pie-X et La Villa du Parc: une enquête publique demandée

Ayant appris la mort d’un ancien locataire de la résidence Saint-Pie-X, l’artiste trifluvien Jean Beaulieu interpelle la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, afin d’ouvrir une enquête publique visant à connaître les motifs d’urgence qui ont entraîné la fermeture des résidences Saint-Pie-X et La Villa du Parc le mois dernier.

M. Beaulieu, dont la mère a dû être retirée de l’une de ces résidences en 48 heures, déplore que les véritables motifs n’aient pas été communiqués aux résidences et à leur famille.

Par souci de transparence, il demande également à la ministre de retirer de leur poste Carol Fillion, président-directeur général du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, Sébastien Rouleau, directeur des services d’hébergement au CIUSSS, et Geneviève Jauron, chef de service aux communications externes au CIUSSS, dans les 48 heures.

«Ça peut paraître rapide, mais j’imagine que de retirer trois personnes du CIUSSS en 48 heures est sûrement  plus facile à réaliser que de déplacer 24 personnes âgées dans ce même délai», plaide M. Beaulieu.

Rappelons que 16 résidents de la Villa du Parc 2012, sur la rue Corbeil, et 8 résidents de la résidence Saint-Pie X, sur le boulevard Laviolette, ont dû quitter leur milieu de vie à la mi-février à la suite d’une décision prise par le CIUSSS MCQ. Des visites d’inspection ont été faites, il y a eu des rencontres avec les exploitants pour parler des plaintes qui ont été déposées et les résidents et leurs familles ont été sondés.

Le CIUSSS indiquait que malgré les demandes formulées pour corriger et améliorer certaines choses, la situation s’était dégradée au point où le CIUSSS a dû agir rapidement.