Compostage: le bac brun bientôt en Mauricie?

COMPOSTAGE. La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) étudie la possibilité d’intégrer le bac brun pour le compostage des matières organiques. Un projet devrait être déposé à l’automne pour éviter l’enfouissement des résidus de table, des aliments périmés et des résidus verts.

«C’est un enjeu important pour toutes les municipalités et les villes que l’on dessert, indique Sylvie Gamache, porte-parole de la RGMRM. On est présentement en plein exercice de révision. On étudie nos façons de faire pour être le plus efficace possible.»

Deux scénarios retiennent particulièrement l’attention de la Régie : le compostage traditionnel et la méthanisation. Cette deuxième option permet de valoriser les matières résiduelles en les transformant en biogaz. Rappelons qu’en 2013, un projet-pilote avait été mis sur pied par la RGMRM pour évaluer la possibilité d’utiliser des sacs bruns récupérables pour les matières organiques.

Mme Gamache ne cache pas que la situation financière de la Régie sera prise en compte. Les dettes de la RGMRM s’élèvent à 64 500 000 $. «Peut-être que le mieux sera un système hybride. Pour l’instant, toutes les options sont étudiées», précise Mme Gamache.