18 M$ en Mauricie pour l’entretien des forêts

Le gouvernement du Québec investit 147 M$ en sylviculture, dont 18 M$ en Mauricie. Cette somme servira à réaliser des travaux non commerciaux tels du reboisement, de l’entretien de chemins et du débroussaillage.

Cette aide financière permet de maintenir 3 000 emplois à travers la province. Au cours des prochaines semaines, chaque entreprise sylvicole sera rencontrée afin de lui présenter son budget annuel et de planifier les travaux à réaliser.

Le plus gros du travail à faire en Mauricie sera surtout au niveau du débroussaillage. «En Mauricie, comme dans les autres régions du Québec, les contrats seront donnés par Rexforêt», indique la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet.

Mentionnons que Rexforêt a pour mission de gérer et de coordonner la mise en œuvre des mandats dans le domaine de l’aménagement forestier. Mme Ouellet a profité de l’occasion pour indiquer que la proportion des appels d’offres publics sera maintenue à 10%.

«Ce qui était prévu, c’était 25%, affirme la ministre. J’ai maintenu la décision de l’an passé après m’être entretenu avec des associations en sylviculture. On me disait que c’était un trop gros changement. Le but du 25% était de voir quel était le prix du marché, mais on ne veut pas non plus que les conditions des travailleurs diminuent.»

Cette dernière ajoute que d’autres montants seront octroyés pour l’entretien des forêts québécoises.