Une vitrine qui met en valeur la culture Waban-Aki au Cégep de Trois-Rivières

Rédaction Hebdo Journal

Une vitrine qui met en valeur la culture Waban-Aki au Cégep de Trois-Rivières
Après avoir installé une vitrine d'exposition de la culture Atikamekw en 2020, le Cégep inaugurait hier une nouvelle vitrine, cette fois pour mettre en valeur des éléments de culture Waban-Aki. (Photo : (Photo courtoisie))

Depuis deux ans, de nombreux projets et initiatives se mettent en place au Cégep de Trois-Rivières pour la valorisation des cultures autochtones ainsi que pour la sécurisation culturelle des étudiants autochtones. Parmi les différents projets, en voici deux qui se sont mis en place à la rentrée 2022 : des cours de langue atikamekw et une vitrine qui met en valeur des éléments de culture Waban-Aki.

Nouvellement cette année, le Cégep de Trois-Rivières a établi un partenariat avec l’Institution Kiuna d’Odanak afin d’offrir des cours avancés de langue atikamekw aux étudiants et étudiantes atikamekw.

L’objectif de ce cours complémentaire est de leur offrir la possibilité de perfectionner leur langue, d’en apprendre les subtilités et la grammaire. Rappelons que la plupart des étudiants ont reçu une éducation en atikamekw jusqu’à la quatrième année du primaire pour ensuite passer au français.

Sur les 18 étudiants éligibles, neuf ont choisi de suivre le cours. Le Cégep de Trois-Rivières compte un total de 32 étudiants et étudiantes Atikamekw, mais certains d’entre eux avaient déjà complété leurs deux cours complémentaires.

Inauguration d’une vitrine Waban-Aki

Après avoir installé une vitrine d’exposition de la culture Atikamekw en 2020, le Cégep inaugurait hier une nouvelle vitrine, cette fois pour mettre en valeur des éléments de culture Waban-Aki.

Ce projet a été mené en collaboration avec Kim Arsenault, agente de développement aux activités communautaires au Grand Conseil de la Nation Waban-Aki. L’oeuvre qu’on y retrouve est le fruit du travail de plusieurs étudiants du secondaire de différentes écoles de la région et de Yannie Châteauneuf-Gélinas, étudiante au Cégep de Trois-Rivières. Le tout avec l’aide de l’artisane abénakise Charlotte Gauthier-Nolett pour la vannerie.

Les objectifs de cette vitrine sont notamment de mettre en valeur la nation Waban-Aki et de permettre aux jeunes des communautés d’Odanak et Wôlinak d’entretenir un sentiment de fierté envers leur communauté. (A.L.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires