Une halte pour véhicules récréatifs aménagée au centre-ville

Par marie_eve_alarie
Une halte pour véhicules récréatifs aménagée au centre-ville
Gena Déziel, directrice générale de la SDC Centre-ville de Trois-Rivières, Michèle Bourassa, présidente de Terego, Alain Rivard, copropriétaire de la microbrasserie Le Temps d'une pinte et initiateur du projet, et Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme chez IDÉ Trois-Rivières. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Trois-Rivières crée une première halte urbaine pour les voyageurs en véhicule récréatif (VR) en partenariat avec le réseau agrotouristique Terego. Six stationnements sont mis à la disposition des voyageurs membres de Terego, qui peuvent réserver des haltes d’une nuit sur la plateforme en ligne.

Les visiteurs devront préalablement se présenter au Bureau d’information touristique où ils seront accueillis. Ils y recevront aussi une carte montrant les commerçants participants leur sera remise. Les voyageurs pourront alors sillonner le centre-ville de Trois-Rivières et encourager la Boutique À la carte, la Coop Le 507, Le Meraki, Le Caféier, les Folies de Rachel et le Temps d’une Pinte, ainsi que les autres commerces du centre-ville.

« La van lige connaît un engouement depuis quelques années. On voulait faire découvrir le centre-ville et ses producteurs. Ce partenariat met en valeur nos commerçants locaux auprès d’une communauté curieuse et désireuse de soutenir les artisans d’ici, indique Gena Déziel, directrice générale de la SDC Centre-ville de Trois-Rivières. Il y a un fort potentiel de fidélisation d’une nouvelle clientèle. »

Les voyageurs disposeront de deux sites pour stationner leur VR, soit à l’angle des rues du Fleuve et Saint-Antoine, ainsi qu’à l’angle des rues du Fleuve et Saint-Georges. Six espaces de stationnement seront disponibles la fin de semaine et trois en semaine.

 « Nos membres ne sont pas du genre à chercher un camping gratuit. Ils aiment découvrir les lieux où il se trouvent. Comme ils sont très mobiles, les attirer et prolonger leur séjour représente un défi, soutient Michèle Bourassa, présidente de Terego. Ce projet est donc un moyen efficace pour la ville d’encadrer l’accueil des touristes en VR et stimuler du même coup l’achat local. »

Le réseau agrotouristique Terego regroupe près de 400 entreprises agrotouristiques comme des microbrasseries, fromageries, artisans, vignobles, vergers, fermes d’élevage, ainsi que diverses organisations culturelles et de plein air.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
sylvie Denis
sylvie Denis
1 mois

super initiative bravo a la ville pour cette encadrement vr
toute les villes devraient faire la même chose

Manon Pelletier
Manon Pelletier
1 mois

WOW quelle bonne nouvelle ! Merci à la Ville de Trois-Rivières, ces partenaires et Terego pour nous faire une place pour visiter votre belle région !