Un territoire étendu pour la prévention du suicide

Un territoire étendu pour la prévention du suicide

Luc Massicotte, directeur général du CPSA et Dave Fillion, directeur adjoint des services sociaux généraux et dépendance au CIUSSS MCQ.

Crédit photo : Patrick Vaillancourt

MAURICIE. Le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a annoncé mercredi après-midi une entente de partenariat jusqu’en avril 2020 avec le Centre de prévention suicide Accalmie (CPSA) afin que les services de l’organisme soient étendus au Centre-de-la-Mauricie, dans Mékinac et dans le Haut-St-Maurice.

«Nous sommes fiers de conclure une entente qui permet des services complets de proximité et de qualité sur le territoire Centre-de-la-Mauricie, Mékinac et du Haut-St-Maurice. Les intervenants du CIUSSS MCQ et des organismes communautaires reconnus pour leur expertise sur le territoire en prévention du suicide vont travailler ensemble pour offrir des services à proximité du milieu de vie des gens», indique Dave Fillion, directeur adjoint des services sociaux généraux et dépendance au CIUSSS MCQ.

Le directeur général du CPSA, Luc Massicotte a confirmé qu’une ressource sera déployée directement sur le terrain pour les trois nouveaux territoires couverts par l’organisme.

Les intervenants ont rappelé que la ligne sans fais au numéro 1 866 APPELLE (277-3553) et le 811 sont les meilleures portes d’entrée pour obtenir de l’aide rapidement.

Les gens peuvent aussi contacter leur médecin ou se rendre au CLSC le plus près pour rencontrer un intervenant.

Le CPSA couvrait déjà les territoires de Trois-Rivières, de la MRC des Chenaux et de Maskinongé, et le territoire de Nicolet, Yamaska et Bécancour.

En mai dernier, on apprenait la fermeture du Centre de prévention suicide Centre-de-la-Mauricie/ Mékinac. Celui du Haut-St-Maurice a été fermé en février 2017. Quels ont été les impacts? «Les communautés avaient quand même des services qui étaient disponibles via le réseau de la santé. On veut ajouter notre présence de façon plus intensive et nous sommes heureux de ce partenariat avec le CIUSSS, affirme M. Massicotte du CPSA. Il y avait une place à prendre dans le secteur communautaire. Il faut être en mesure d’aller là où sont les besoins. Notre organisme passera 24 à 28 employés.»

M. Massicotte indique également que l’organisme est appelé à offrir les services pour la clientèle autochtone qui est bien présente dans le Haut-St-Maurice. «Il faut travailler avec les gens sur le terrain encore plus. Le travail de notre équipe ne sera pas seulement de l’intervention, mais sera aussi d’établir des liaisons avec les différents partenaires.»

Ce contrat jusqu’en avril 2020 est un coût de 200 000$, et il est renouvelable.

***

Statistiques provinciales et régionales

  • Au Québec, trois personnes s’enlève la vie par jour et en Mauricie et Centre-du-Québec, il s’agit d’une moyenne de 85 personnes annuellement
  • Le taux de suicide dans la région est plus haut que la moyenne provinciale
  • On constate un taux plus élevé chez les hommes
  • Une problématique dans la région est constatée chez les hommes de 25 à 64 ans

Poster un Commentaire

avatar