Un nouveau concept pour favoriser les déplacements à vélo

Par Audrey Leblanc
Un nouveau concept pour favoriser les déplacements à vélo
Yves Beaudoin et Michel Letarte de l'organisme ÉcoMobile 3R. (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

Depuis près de deux mois, des casiers sécurisés pour vélos et des vélos à assistance électrique en libre-service ont fait leur apparition au centre-ville de Trois-Rivières, à l’arrière du Centre d’Événements et de Congrès Interactifs (CECi). C’est l’OBNL ÉcoMobile 3R qui est derrière ce projet. Aidé de plusieurs partenaires, l’organisme a implanté à Trois-Rivières un concept nouveau pour favoriser les déplacements à vélo. Et déjà, le projet connaît une popularité grandissante. 

« La raison d’être de notre OBNL, c’est de favoriser la mobilité durable. L’an dernier, on a été sensibilisé à ce concept et on a étudié le projet pour voir de quelle façon on pouvait l’appliquer ici, raconte Yves Beaudoin, président d’ÉcoMobile 3R. On a fait construire 18 casiers sécurisés pour vélos fonctionnant à l’aide d’une application mobile. De cette façon, les gens peuvent se déplacer avec leur vélo personnel et le laisser dans un endroit sécuritaire pour quelques heures ou pour la journée. »

Sur place, les gens balayent le code QR qui se trouve sur les casiers et suivent les étapes. En deux minutes à peine, l’application est installée et le tour est joué. Les casiers sécurisés peuvent être utilisés ainsi à l’année, été comme hiver. Les installations sont entièrement écoresponsables, alimentées par énergie solaire. 

« C’est un projet qui va se poursuivre dans le temps, révèle M. Beaudoin. On est ici pour rester. On voit que ça répond à un besoin et la demande est bonne. Déjà 1 000 personnes ont téléchargé l’application pour les cases de location. C’est un bon départ, mais on recense plus de 40 000 vélos à Trois-Rivières, alors c’est certain qu’on vise plus pour le futur. »

Gratuit en septembre

Dans le premier mois de vie du projet, c’est environ 25 % des 18 espaces sécurisés qui ont été utilisés sur une base régulière. En septembre, question de faire connaître l’initiative, l’organisme offrira 10 heures de location gratuites par jour par utilisateur. « Pour les travailleurs du centre-ville, on veut mettre en place un code promotionnel mensuel », ajoute Michel Letarte d’ÉcoMobile 3R. 

« Pour inciter les gens à utiliser des transports alternatifs à la voiture à essence, ça prendre plus que de la bonne volonté, renchérit ce dernier. Les voitures électriques ont leurs cases de stationnement avec bornes de recharge, mais pour les vélos, il n’y avait rien de bien adapté. On voit souvent avec des vélos attachés à des poteaux qui se font voler et briser. Pour les vélos électriques, il y a le vol de batterie. Les vélos ont une grande valeur maintenant, alors il faut des installations adéquates pour inciter les gens à les utiliser sans souci. Notre projet répond exactement à ce besoin. Déjà, on se fait demander s’il y aura d’autres installations ailleurs, comme à l’UQTR. »

Location de vélos électriques

En ce qui concerne la location de vélos à assistance électrique, ÉcoMobile 3R met à la disposition des gens huit vélos cet été. « On vise la location de groupe principalement, précise M. Letarte. On collabore avec Escapade Mauricie. On loue généralement à des groupes de deux à quatre personnes. Souvent, les gens vont à l’Île Saint-Quentin et se promènent un peu. On fait signer une décharge et on s’assure de la sécurité avant de les laisser partir. »

La location des vélos se fait à l’heure ou à la journée. La réservation se fait pratiquement tout en ligne. Les gens peuvent se rendre sur place (derrière le CECi), balayer le code QR, remplir le formulaire et payer en ligne. Ensuite, ils vont à l’intérieur, au restaurant Le Brasier 1908, où ils signent le contrat et prennent leur casque. Les gens peuvent aussi réserver à l’avance en ligne sur ecobyke.ca. À noter que la location des vélos n’est pas offerte en hiver, contrairement aux casiers sécurisés. 

Une communauté mobilisée

L’arrivée des casiers sécurisés et des vélos en libre-service est un projet qui a mobilisé plusieurs acteurs de la communauté. « On ne retrouve nulle part ailleurs au Québec des installations comme celles-là, autant sécurisées et en si grand nombre à un même endroit », soutient M. Beaudoin. 

Les partenaires majeurs du projet sont la Ville de Trois-Rivières, le CECi, la STTR, Roulez électrique et le Fonds de rayonnement du centre-ville de Trois-Rivières, administré par IDE Trois-Rivières. Dans le cadre du Programme d’amélioration de la mobilité de la Ville de Trois-Rivières, une somme de 72 320 $ a été accordée au projet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires