Un Grand Splash pour militer pour un meilleur accès à l’eau

Marie-Eve B. Alarie

Un Grand Splash pour militer pour un meilleur accès à l’eau
Petits et grands sont invités à participer au Grand Splash à l'île Saint-Quentin le 1er juillet. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Le 1er juillet, petits et grands sont invités à se lancer à l’eau à l’île Saint-Quentin à l’occasion du deuxième Grand Splash de Trois-Rivières.

L’objectif de l’événement est de rassembler les citoyens autour d’un but commun: démocratiser l’accès aux plans d’eau. En 2021, le Grand Splash de Trois-RIvières avait eu lieu du côté de Plein Air Ville-Joie.

« On a vu des problématiques à Trois-Rivières, dernièrement, en lien avec l’accès à l’eau, entre autres avec la fermeture de la moitié des piscines extérieures cet été. On va beaucoup militer, en 2022, pour l’augmentation de l’offre de loisirs estivaux pour donner accès gratuitement à l’eau, dont à l’île Saint-Quentin. Je pense que l’on doit viser la gratuité d’accès à l’île pour la population plus vulnérable qui ne dispose pas de piscine dans sa cour », explique Joan Hamel, porte-parole du Comité Accès à l’eau qui organise le Grand Splash à Trois-Rivières.

« C’est une grosse piscine qu’on a devant nous. La ville est entourée d’eau! Ce n’est pas normal qu’on n’y ait pas plus accès. Il faut cependant la garder propre et éviter les déversements et les surverses. Les villes doivent continuer à investir dans leurs infrastructures d’eau pour corriger ce problème de façon définitive », ajoute-t-elle.

Avec le Grand Splash, le comité espère sensibiliser et mobiliser un large public, ainsi que les élus municipaux, à l’importance d’aménager des accès publics à la baignade sur la rivière Saint-Maurice et le fleuve Saint-Laurent et d’assurer la qualité de l’eau, surtout dans le contexte de réchauffement climatique.

« On parle de plus en plus de canicule. C’est aussi une question de santé publique, souligne Mme Hamel. Avec la fermeture de plusieurs piscines, où les gens iront-ils se baigner? L’aménagement du site de Trois-Rivières sur Saint-Laurent aurait été une belle occasion, à l’époque, de donner l’accès aux rives aux citoyens plutôt que d’y construire des tours de condos. Les rives doivent revenir à la population. L’eau, c’est un bien public; c’est un patrimoine collectif. »

Car s’il y a bien quelques accès à la rivière Saint-Maurice et au fleuve, la majorité d’entre eux sont privés ou payants.

« En ce moment, les lieux d’accès à l’eau sont presque tous privés. Il faut payer pour aller à Plein Air Ville-Joie et à l’île Saint-Quentin. Je comprends qu’il faut conserver la vocation commerciale de l’île, mais l’accès à la plage devrait au moins être gratuit. Aussi, la baignade n’est pas permise au parc Antoine-Gauthier et ceux qui s’y baignent le font à leurs risques, car il n’y a pas d’analyse de qualité de l’eau qui y est faite. Les gens pensent que c’est facile d’accéder à l’eau, mais ça ne l’est pas. Favoriser un accès gratuit et sécuritaire au plan d’eau est un enjeu majeur », ajoute-t-elle.

Joan Hamel a espoir que la tenue du Grand Splash à l’île Saint-Quentin puisse faire changer les choses. Il faut dire qu’ailleurs au Québec, l’activité a contribué à la mise sur pied d’un projet-pilote de baignade dans le Bassin Louise en 2022 (Québec), à l’aménagement d’une aire de baignade au nouveau parc riverain de Lachine (Montréal), ainsi qu’à l’engagement d’ouvrir une zone de baignade dans le fleuve Saint-Laurent au parc de la Promenade Bellerive (Montréal).

Le 1er juillet, une navette sera disponible entre 10h et 10h45, du stationnement Salamandre (situé juste avant le pont de l’île) jusqu’au site pour les participants du Grand Splash, afin d’éviter des frais de stationnement. L’événement débutera à 11h. Il faut s’inscrire au préalable pour prendre part à l’activité: https://grandsplash.ca/evenement/grand-splash-trois-rivieres-2022

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires