Tourisme: l’été s’annonce prometteur!

Par marie_eve_alarie
Tourisme: l’été s’annonce prometteur!
Christine Beaulieu ambassadrice des attraits touristiques de Trois-Rivières, et à l'arrière: Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme chez IDÉ, et le maire Jean Lamarche. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Alors que le temps chaud pointe le bout de son nez, Tourisme Trois-Rivières invite la population du Québec à venir faire le plein de beaux souvenirs à Trois-Rivières durant la saison estivale. L’organisation investit d’ailleurs un total de 650 000$, soit 250 000$ de plus qu’à l’habitude, pour faire rayonner les attraits d’ici aux quatre coins du Québec et, en particulier, dans la couronne de Montréal.

Mais déjà, l’été s’annonce prometteur, affirme Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme chez Innovation et développement économique (IDÉ) Trois-Rivières.

« Nos locomotives majeures du tourisme, soit l’Amphithéâtre Cogeco, le FestiVoix de Trois-Rivières, le Grand Prix de Trois-Rivières, Culture Trois-Rivières et le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, sont de retour cet été. Ça fait 26 mois que le milieu touristique vit des moments plus difficiles. Tout le monde a quand même voulu se démarquer et a innové pour poursuivre les activités. Mais là, on revient pas mal au niveau de 2019. Déjà, ça augure bien à tous les niveaux: les hôtels, l’engouement pour le FestiVoix, les ventes de billets pour les différents spectacles… On propose plein d’activités de grand calibre. On s’attend à une super bonne saison touristique », lance M. Rioux, enthousiaste.

Plus de 350 attraits attendent les visiteurs et les résidents de la région qui souhaitent redécouvrir la ville. Une quinzaine d’événements animeront la ville durant l’été. C’est l’Amphithéâtre Cogeco qui lancera les festivités estivales avec la présentation d’Histoires sans paroles – Harmonium symphonique par l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, sous la direction de la cheffe Dina Gilbert.

Plusieurs nouveautés marqueront également l’été, en particulier dans les musées. Le Musée POP présentera de nouvelles expositions cet été: Place au cirque, portant sur les grands moments du cirque, Épingler le Québec, une étonnante collection de macarons des années 1970-1980, ainsi que L’art du crime – Drame et méfaits en Mauricie de 1822 à 1986.

Au musée Boréalis, la nouvelle exposition Frette ou tablette – 400 ans de bière au Québec explorera l’histoire de la bière chez nous et comment elle est devenue l’un des traits distinctifs de la culture canadienne-française. Le musée proposera aussi une modélisation 3D de l’imposant complexe de la CIP.

La Carte musées est d’ailleurs de retour. Rappelons que cette carte permet de visiter librement 15 institutions et de profiter de l’autobus touristique.

Du côté des spectacles, le Cabaret Le Memphis présentera Le Franco Yéyé Show, un feu roulant de succès franco rétro mettant en vedette Martin Fontaine et Claude Dupont, ainsi que The Singing Pianos avec Alexandre Racine et Gill Poitras. On verra aussi Martin Fontaine à la salle J.-Antonio-Thompson pour quelques représentations d’Elvis Experience On Tour 1972.

Les amateurs de sport ne seront pas en reste puisque les Aigles de Trois-Rivières joueront leur toute première saison dans la Ligue Frontier et que le nouveau centre sportif d’Adrénaline Urbaine ouvrira ses portes au District 55. Le centre proposera un snowpark sur le toit, un skatepark extérieur et intérieur, un mur d’escalade de blocs et un parcours à obstacles inspiré par Ninja Warrior. La ville accueille aussi le camp d’entraînement des Alouettes de Montréal du 15 mai au 3 juin.

Autre nouveauté, dès le mois de juillet, alors qu’un nouveau service de transport collectif vers les destinations nature de la Mauricie sera offert. 

L’objectif est de rendre ces attraits disponibles aux citoyens locaux tout en facilitant l’accès des voyageurs de l’extérieur visitant la région sans automobile. Ainsi, un visiteur pourrait arriver à Trois-Rivières en autobus voyageur et ensuite se déplacer ailleurs en Mauricie via ce nouveau service de transport collectif. Tous les détails seront dévoilés prochainement.

Faire le plein de souvenirs

Pour une sixième année, c’est la comédienne Christine Beaulieu qui agit à titre d’ambassadrice des attraits touristiques de Trois-Rivières. Celle qui habite maintenant à Montréal pour le travail se plaît à revenir souvent dans son patelin pour profiter des attraits de la ville et découvrir les nouveautés.

« Je me suis tissé des souvenirs mémorables à Trois-Rivières: une soirée à la grosse pluie au spectacle de Fouki au FestiVoix, mes soirées en famille dans les restaurants du centre-ville avant d’aller voir un spectacle à pied à l’Amphithéâtre Cogeco, mes visites au musée où j’apprends plein de choses…et même mon premier tour de poney à l’Expo de Trois-Rivières quand j’avais quatre ans », témoigne-t-elle.

Les occasions de se créer des souvenirs ne manqueront pas cet été. En juin s’amènent le Festival international DANSEncore, le Sunsation Festival, qui proposera un tout nouveau site cette année, Terrasses OPEN sur la rue des Forges et le FestiVoix, qui offrira une programmation du tonnerre et qui a vendu tous ses passeports en un temps record. La Biennale nationale de sculpture contemporaine, pour sa part, débutera plus tard en juin et sera présentée tout l’été.

 En juillet, le Cirque du Soleil sera de retour à l’Amphithéâtre Cogeco pour la présentation du spectacle de la Série hommage Vive nos divas s’inspirant de l’univers musical des icônes féminines de la chanson québécoise. L’Exposition agricole de Trois-Rivières, le Rendez-vous des coureurs des bois et le nouvel événement pour les amateurs de voitures de prestige Élégance Trois-Rivières se tiendront également en juillet, alors qu’en août, on retrouvera le Grand Prix de Trois-Rivières, le  Festival de l’Assomption, le Ribfest et Trois-Rivières en Blues.

« Dès que je peux, je parle de Trois-Rivières. C’est facile, car j’ai toujours le goût de revenir pour vivre quelque chose ici, ajoute Christine Beaulieu. Et comme je suis de Pointe-du-Lac, je dis aux gens qui arrivent de Montréal de sortir plus tôt sur l’autoroute et de passer par Pointe-du-Lac! Mais j’ai toujours 1000 choses à dire et il y a toujours des nouveautés. En ce moment, je sens que tout le monde est galvanisé à l’approche de l’été et de la saison touristique qui débute sous peu. »

De nombreux postes à combler

La pénurie de main-d’œuvre dans le secteur touristique pourrait cependant venir jouer les trouble-fête. Actuellement, entre 85 et 100 emplois sont à combler, mais de nombreux emplois en restauration et en hôtellerie seront à combler bientôt. À terme, on parle d’environ 500 emplois à combler…et qui pourraient rester vacants si les travailleurs ne sont pas au rendez-vous.

« C’est une inquiétude, convient Daniel Rioux. Actuellement, on fait des choses qu’on n’avait jamais faites pour aider le secteur du tourisme à combler les postes disponibles. Par exemple, IDÉ donne de la visibilité sur son site web pour promouvoir les postes et s’assurer que les offres d’emplois soient vues. Avant, ce n’était pas fait pour le tourisme. On sent qu’il y a un grand manque d’employés en restauration et en hôtellerie, notamment. »

M. Rioux ne s’inquiète toutefois pas outre-mesure de la hausse du prix de l’essence qui pourrait freiner l’ardeur des touristes à venir visiter la région. « Je ne crois pas que ce sera nécessairement négatif pour nous, car on a l’avantage de ne pas être trop loin de Montréal et de Québec et que notre clientèle principale provient de la couronne de Montréal, de Québec et de Drummondville et ses environs », précise-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires