Tolérance zéro violence auprès des DG municipaux

Par Martin Sylvestre

«C’est donc de notre devoir de leur garantir un milieu de travail sain et sécuritaire. Je peux vous assurer de notre engagement afin de faire la promotion de la Politique de tolérance zéro violence auprès de nos membres.»

C’est en ces mots que s’est adressé Jack Benzaquen, président de l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec (ADGMQ), à la Table de concertation des associations municipales qui se tenait aujourd’hui à Trois-Rivières.

L’Association des directeurs municipaux, l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec et l’Association des directeurs généraux des MRC du Québec y ont dénoncé la violence en milieu municipal.

Cette initiative fait suite à l’agression contre le directeur général de Verchères il y a quelques jours.

Rappelons qu’un homme connu des instances municipales a attaqué le directeur général et son adjoint à coups de couteau le 13 janvier dernier. Les deux hommes s’en sont sortis avec des blessures légères.

Les trois organismes ont donc profité de la tribune d’aujourd’hui pour dévoiler à la presse leur déclaration en faveur d’un environnement de travail sain et sécuritaire.

D’autres organismes municipaux présents à la Table de concertation ont également soutenu l’initiative.

«Il est nécessaire de réunir et de conscientiser le plus grand nombre d’associations et d’acteurs afin d’assurer l’appréciation et l’application d’une telle Politique dans l’ensemble des municipalités du Québec», a affirmé en conférence de presse le président de l’ADMQ, Charles Ricard.

La Politique de tolérance zéro sera lancée très prochainement par l’ADMQ dans le cadre d’une campagne contre la violence.

(Source: CNW)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires