Théodore Bochart, le vrai fondateur de Trois-Rivières

Par superadmin
Théodore Bochart, le vrai fondateur de Trois-Rivières
Pierre Saint-Yves

L’historien Yannick Gendron est sur le point de compléter ses recherches historiques sur Théodore Bochart, celui qu’il considère, preuves à l’appui, comme étant le véritable fondateur de la ville de Trois-Rivières. Afin de conclure ses dix années de travail, l’historien lançait le 2 novembre une campagne de sociofinancement.

Le point final des recherches de M. Gendron nécessitera un voyage de trois semaines en France afin de recueillir les informations manquantes à propos de Théodore Bochart ainsi que de Laviolette, informations qu’il ne pourra retrouver qu’en passant les archives françaises au peigne fin.

Afin de financer ce voyage outremer, Yannick Gendron fait appel à ses concitoyens pour un coup de pouce financier. Le projet Théodore Bochart, le vrai fondateur de Trois-Rivières, présenté sur la plateforme La Ruche, vise à recueillir une somme de 7000$ d’ici le 16 décembre prochain.

«Je fais le pari que les Trifluviens feront preuve de solidarité en contribuant à ce projet qui a l’audace de remettre en question l’histoire de la fondation de notre ville et l’identité de notre fondateur», lance Yannick Gendron, historien et conseiller en patrimoine au ministère de la Culture et des Communications.

Réécrire l’histoire d’une ville

En 2009, la recherche menée par l’historien Yannick Gendron a révélé que la fondation de Trois-Rivières était l’œuvre de Théodore Bochart, bras droit de Samuel de Champlain et général de la flotte de la Compagne de la Nouvelle-France.

L’historien a établi que c’est Bochart qui a été mandaté pour construire le premier établissement permanent de Trois-Rivières, ce qui en ferait le fondateur de la ville. Yannick Gendron croit que son rôle a été volontairement sous-estimé par les chroniqueurs religieux de l’époque, probablement parce qu’il était protestant.

«Nous devrons amener une correction majeure à l’histoire. Pas seulement pour Trois-Rivières ou la Mauricie, mais aussi pour l’histoire du Québec. C’est une nouvelle lecture de l’histoire et il faudra certainement que les historiens prennent en considération ces nouvelles découvertes», souligne M. Gendron.

Les détails de cette enquête ont fait l’objet d’un film, Sur les traces de Laviolette, par le journaliste et réalisateur Pierre Saint-Yves, présenté dans le cadre des fêtes du 375e anniversaire de fondation de la ville. Un second documentaire ainsi qu’un livre relatant toute l’histoire de Théodore Bochart devraient sortir à la fin de l’automne 2017.

Il est possible de contribuer au financement des recherches de Yannick Gendron via la plateforme La Ruche à l’adresse suivante: laruchequebec.com/projet/theodore-bochart-2286.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires