Un cadre numérique autonome pour conserver les liens familiaux

Un cadre numérique autonome pour conserver les liens familiaux

TECHNOLOGIE. Les fondateurs de la compagnie Familink étaient de passage en Mauricie afin de présenter un cadre numérique ne demandant aucune manipulation. Son utilité? Il permet de recevoir des photos à toutes heures du jour, sans manipulation particulière.

Sans aucun tracas et sans aucun effort technologique demandé, les grands-parents, par exemple, peuvent recevoir des photos à même le cadre qui fonctionne avec une carte SIM 3G.

«J’ai créé le cadre il y a trois ans pour des besoins personnels. J’avais deux grand-mères et je venais d’avoir deux enfants. Je pouvais leur envoyer des photos par la poste, mais j’y allais très rarement. Elles n’avaient pas de téléphone intelligent, pas de tablette et pas d’internet. Alors je m’étais dit qu’il fallait inventer un objet pour pouvoir leur partager des photos sans qu’elles n’aient rien à faire», confie d’emblée Alexis Le Goff, co-fondateur de Familink.

Le cadre numérique (grandeur photo de 5 par 7) fonctionne également sur Wi-Fi si tel est le souhait de l’utilisateur. Il est possible de l’utiliser à l’échelle mondiale avec une carte SIM internationale. En ce qui concerne le cloud Familink, il est possible de sauvegarder et d’archiver jusqu’à 10 000 photos.

«Le cadre s’allume tout seul le matin et se ferme la nuit. Les gens n’ont rien à faire, sauf de regarder s’ils ont reçu de nouvelles photos. Nous avons volontairement limité le nombre de photos à dix par personne par jour, car des gens en envoyaient 500 du coup et ne donnaient plus de nouvelle pendant un mois. C’est vraiment pour garder le lien actif entre les générations», ajoute M. Le Goff.

Les fondateurs de la compagnie Familink étaient de passage à Trois-Rivières afin de présenter un cadre numérique ne demandant aucune manipulation. Photo par Jonathan Cossette

«Ça fonctionne très bien en Europe alors nous voulions explorer l’Amérique du Nord. Le marché québécois correspond à notre mentalité et l’objectif premier est vraiment de renforcer les liens familiaux», renchéri Jiri Kosla, co-fondateur de Familink.

Le travail de prospection du marché québécois et canadien s’amorce par ce lancement officiel qui permettra aux premiers clients d’obtenir un rabais équivalent au coût des taxes applicables (159,90$) pour le Familink qui coûte 199,00$ à l’achat. Il devrait être rendu disponible le 20 octobre prochain.

«Les précommandes nous permettront de saisir nos fournisseurs de la quantité d’appareils à produire selon les spécifiques technologiques nord-américaines», explique M. Le Goff. «Nous pourrons déployer nos énergies pour faire connaître notre produit afin de la rendre disponible le 20 octobre prochain à partir de notre site internet et à l’aide d’intermédiaires avec lesquels nous en serons venus à une entente pour en assurer la distribution.»

L’adresse du site est le familinkframe.com (https://ca.familinkframe.com/fr/).

 

Poster un Commentaire

avatar