Services publics: vers un accompagnement plus personnalisé pour les familles immigrantes

Hebdo Journal | Rédaction

Services publics: vers un accompagnement plus personnalisé pour les familles immigrantes
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, Jean Boulet. (Photo : (Photo Jonathan Cossette))

Le gouvernement accorde un financement de 5 750 000$ sur cinq ans (2021-2026) pour mettre en place une nouvelle mesure d’adaptation des services publics aux familles immigrantes.

Ce financement permettra d’implanter les services des intervenants communautaires interculturels pour assurer la liaison entre les familles immigrantes et les services publics de protection de la jeunesse ainsi que les services destinés aux jeunes en difficulté. Les intervenantes agiront aussi en prévention, en informant et en sensibilisant les familles sur les politiques québécoises et les services publics en matière de protection à l’enfance.

« Le Québec est un territoire nouveau pour les familles immigrantes qui arrivent et il faut permettre un accompagnement le plus personnalisé possible, souligne Jean Boulet, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et député de Trois-Rivières. Ces actions ont une valeur inestimable. C’est impératif: il faut en faire plus pour nos familles québécoises et nos familles immigrantes. »

Dans la région de la Mauricie, le Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Trois-Rivières recevra un financement de 90 000 $ pour une période de trois ans, de 2021 à 2024, pour l’implantation de cette mesure.

Le SANA fait partie des 14 organismes communautaires établis dans diverses régions du Québec, qui sont partenaires du Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et qui collaborent à cette mesure. Ces partenaires et possèdent déjà une expertise terrain en matière d’intervention auprès des personnes immigrantes.

Le gouvernement espère ainsi mieux répondre aux besoins des enfants et des familles immigrantes et de faire en sorte que ces personnes puissent avoir un meilleur accès aux services publics et communautaires de proximité.

« Le projet ICI-Famille permettra à ces personnes de faire connaissance avec les organismes et les services qui sont à leur disposition et, éventuellement, de faire leurs propres démarches de façon autonome. C’est un exemple de ce que l’on entend par une intégration réussie, c’est un exemple très formateur pour les jeunes issus des familles immigrantes », soutient Sonia LeBel, députée de Champlain et présidente du Conseil du trésor. (M.E.B.A.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires