Le Réseau solidarité Itinérance du Québec interpelle les candidats

Photo de jcossette
Par jcossette
Le Réseau solidarité Itinérance du Québec interpelle les candidats
Le Réseau solidarité Itinérance du Québec s'est réuni avec divers acteurs des organismes communautaires de la région pour lancer un appel aux candidats de la campagne électorale actuelle. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal)

Le Réseau solidarité Itinérance du Québec s’est réuni avec divers acteurs des organismes communautaires de la région pour lancer un appel aux candidats de la campagne électorale actuelle. Ils souhaitent que ceux-ci annoncent des engagements clairs pour les personnes en situation d’itinérance, chose que Steven Roy Cullen a eu l’occasion de faire étant le seul à avoir répondu à l’invitation.

En effet, le Réseau solidarité Itinérance du Québec invite les candidats à exprimer leurs engagements envers la prévention et la réduction de l’itinérance.

« À l’occasion des élections provinciales 2022, nous vous présentons la campagne organisée par le RSIQ « Ne les oubliez pas » qui sert à rappeler aux candidats l’importance de s’engager à prévenir et réduire l’itinérance. Plusieurs actions auront lieu dans le cadre de cette campagne, soit notre présence à des manifestations, des actions symboliques et des campagnes de communications sur les médias sociaux. On souhaite d’abord que le salaire minimum suive l’inflation et qu’il y ait haussé à 18$/h. On veut aussi un revenu décent, au moins égal à la mesure du panier de consommation (MPC) », a témoigné Boromir Vallée Dore, directeur général du RSIQ.

« On veut également un droit de cité, c’est-à-dire le droit de circuler dans l’espace public, le droit d’occuper une place dans la ville, le droit d’être visibles dans le paysage urbain et le droit d’y prendre la parole. Pour ce faire, il faudra notamment mettre en œuvre des initiatives permettant de mettre fin au profilage social et à l’exclusion sociale des personnes en situation d’itinérance. Parmi nos demandes, on veut aussi le droit à la santé. Les personnes en situation d’itinérance doivent pouvoir bénéficier de services répondant à leurs besoins spécifiques. Leurs besoins sont multiples et varient selon leur personnalité, leur âge, leurs expériences de vie, leur identité de genre et le territoire. »

Présent ce matin, le candidat de Québec solidaire a eu l’occasion de faire entendre ses engagements face aux différentes invoquées par le Réseau solidarité Itinérance du Québec. Fondé en 1998, le RSIQ regroupe 16 concertations régionales en itinérance et plus de 300 organismes au Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Le Réseau Solidarité Itinérance Du Québec Interpelle Les Candidats - L'Hebdo Journal
9 jours

[…] source […]