L’Action civique veut créer 14 conseils de district

Rédaction Hebdo Journal

L’Action civique veut créer 14 conseils de district
Jean-Claude Ayotte, chef de l'Action civique de Trois-Rivières, et Léonie Gentès-Allard, candidate du parti dans le district du Carmel. (Photo : (Photo courtoisie - Action civique de Trois-Rivières))

L’Action civique de Trois-Rivières souhaite que les citoyens soient les maîtres d’oeuvre lorsqu’il est question d’enjeux locaux qui touchent directement leur quotidien, tels que la sécurité routière, l’amélioration et l’entretien des parcs, l’embellissement des quartiers, le stationnement, etc. La formation politique s’engage donc à créer 14 conseils de district bénéficiant chacun d’un budget annuel de 100 000$.

Ces conseils de district agiront comme levier où les citoyens pourront échanger sur différents enjeux locaux et prendre eux-même les décisions qui s’imposent. Ceux-ci seraient présidés par l’élu du district et seront composés par des résidents élus des différents quartiers du district.

« Il est impératif de décentraliser la prise de décision lorsqu’il est temps de parler de nos rues et de nos quartiers », soutient le chef de l’Action civique, Jean-Claude Ayotte

« Les résidents des quartiers sont les mieux placés pour juger et prendre les décisions lorsqu’il est question de dossiers touchant à leurs rues. Lors de notre porte à porte et aussi dans le cadre d’échanges et de rencontres tenues dans la dernière année, un nombre impressionnant de personnes s’est dit déçu et

préoccupé par les actions prises par la ville depuis les dernières année », ajoute-t-il.

Le parti politique souhaite aussi faire passer le budget participatif de 200 000$ à 1,4 M$ par année.

« Deux projets par années sur tout le territoire de la ville, ça n’a simplement aucun sens et c’est à des années lumières du projet que nous désirons mettre en place. Il est temps que les citoyennes et les citoyens puissent en avoir pour leur argent et qu’ils soient notre ultime priorité. Lorsqu’il est question de budget à la ville, tout est une question de choix et nous avons décidé de les choisir », conclut M. Ayotte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires