L’Action civique demande le retrait d’Alain Lafontaine du comité exécutif

Hebdo Journal | Rédaction

L’Action civique demande le retrait d’Alain Lafontaine du comité exécutif
Alain Lafontaine, conseiller municipal du district des Forges. (Photo : (Photo archives - L'Hebdo Journal))

À la suite de la plainte déposée la semaine dernière par l’Action civique de Trois-Rivières auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) concernant le versement d’un don d’une cimenterie trifluvienne à la campagne électorale du conseiller du district des Forges Alain Lafontaine, l’Action civique demande maintenant au maire Jean Lamarche de suspendre le conseiller Lafontaine de ses responsabilités au sein du comité exécutif de la ville le temps que le DGEQ mène son enquête.

Pour l’Action civique, un des rôles importants du maire est de préserver des hauts standards d’honnêteté et d’impartialité dans son administration, tant au niveau du conseil de ville qu’au sein de son exécutif.  

« Dans la situation que nous avons révélée au DGEQ, c’est-à-dire, qu’une entreprise de ciment qui a des contrats avec la Ville a effectué un don dans la campagne de M. Lafontaine, il y a là une apparence de conflit d’intérêts.  Par son rôle au comité exécutif, nous croyons que cette situation place M. Lafontaine dans une situation qui pourrait être porteuse d’un conflit d’intérêts susceptible d’influencer ses opinions ou ses décisions dans l’exercice de ses fonctions », affirme le chef de l’Action civique, Jean-Claude Ayotte.

La plainte déposée par l’Action civique visant M. Lafontaine implique aussi la notion de dépassement de la limite permise pour les dépenses électorales dans le district des Forges, précise le parti politique municipal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires