Jean Lamarche dévoile sa stratégie en matière de développement social

Audrey Leblanc

Jean Lamarche dévoile sa stratégie en matière de développement social
Le candidat à la mairie Jean Lamarche. (Photo : Audrey Leblanc)

Le candidat à la mairie Jean Lamarche s’engage à soutenir la création de logements abordables et de nouvelles places en garderie.

Selon lui, la mise en place par la Ville d’un programme de subvention, dont la gestion serait confiée à IDETR, permettrait de consentir des aides financières afin d’accélérer et faciliter la création de places en service de garde. « L’objectif de ce programme serait la création de 1 200 nouvelles places en garderie sur un horizon de 24 mois », soutient-il.

Pour ce faire, un montant de 480 000 $ servirait à développer un réseau de service de garde en milieu familial, chapeauté par les centres de la petite enfance afin d’offrir de nouvelles places subventionnées. Le programme viendrait bonifier la contribution de 3 500 $ par unité familiale offerte par le ministère de la Famille aux responsables d’un service de garde en milieu familial (RSG).

« Selon les estimations des spécialistes en garde familiale, l’investissement initial nécessaire à la mise aux normes s’élève à environ 10 000 $ par milieu. En offrant une aide financière accrue par l’apport de partenaires multiples, publics et privés, nous offrons les leviers nécessaires à un déploiement accéléré », explique le candidat. »

De plus, M. Lamarche promet d’allouer systématiquement 5 % des excédents budgétaires à la création de logements abordables. « Cette somme constituera une réserve permettant de verser les contributions municipales aux projets subventionnés par les autres paliers de gouvernement. À titre de référence, sur le budget 2020, le montant alloué, grâce à cette mesure, atteindrait 600 000 $ », mentionne-t-il.

« Ce qu’on veut, c’est augmenter l’offre de logements disponibles le plus vite possible, renchérit-il. En ce moment, le seuil devrait être aux alentours de 3 % de logements disponibles à Trois-Rivières alors qu’on était à 1,3 % en juillet dernier. »

M. Lamarche prévoit également un montant de 75 000 $ au budget 2022 afin de mettre en place différentes mesures et actions, notamment en matière de logement, d’employabilité, d’immigration, de famille et de transport.

« À l’instar de l’ensemble du territoire québécois, la ville de Trois-Rivières vit une problématique de recrutement de main-d’oeuvre majeure. Notre capacité d’attirer de nouveaux travailleurs dépendra de notre réponse aux besoins de ces futurs citoyens, que ce soit notamment, les jeunes familles, les immigrants ou les travailleurs à faible revenu. Le développement social est donc au coeur de la relance durable », insiste M. Lamarche. 

Le candidat à la mairie compte poursuivre le déploiement du plan d’action en immigration de la Ville dès le printemps 2022. « Nous nous engageons à investir un montant supplémentaire de 25 000 $ pour bonifier les sommes déjà allouées à ce programme, indique-t-il. Ce montant permettra de mettre en place des actions concrètes en collaboration avec les intervenants du milieu tels que le SANA, les services en employabilité et les établissements d’enseignement. »

Enfin, M. Lamarche veut travailler en collaboration avec la STTR pour offrir une tarification sociale dans le but de permettre aux personnes plus vulnérables une mobilité accrue. Il s’agit d’offrir un tarif spécial à moindre coût pour les personnes en situation de pauvreté. Un peu plus de 200 000 $ seraient consentis à cette fin par la Ville de Trois-Rivières.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires