Jean Boulet: pour une meilleure qualité de vie des aînés plus vulnérables

Par marie_eve_alarie
Jean Boulet: pour une meilleure qualité de vie des aînés plus vulnérables
Jean Boulet, candidat de la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Trois-Rivières et député sortant. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Les élections provinciales auront lieu le 3 octobre. L’Hebdo Journal est allé à la rencontre des candidats et candidates de la circonscription de Trois-Rivières pour en apprendre davantage sur leurs priorités. On vous présente Jean Boulet, candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) et député sortant.

Le premier mandat à titre de député n’aura pas été de tout repos pour Jean Boulet. Celui-ci a œuvré à titre de ministre de l’Emploi, du Travail et de la Solidarité, de ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et de ministre responsable de la région de la Mauricie. Mais il insiste: son titre le plus important était celui de député de Trois-Rivières.

« J’ai une affection profonde pour Trois-Rivières et ses gens. Mes enfants sont nés ici, je connais les rues, les écoles, les quartiers, les humains qui y vivent. Mon implication auprès de Centraide il y a quelques années a également été formatrice. Ça m’a fait réaliser les défis à relever sur le plan humain et social. Je voulais contribuer d’une façon différente pour changer les choses », explique M. Boulet.

S’il y a un fil conducteur dans ses différentes implications au fil des années, ce serait l’accompagnement. Et c’est en ce sens qu’il voit la suite de sa vie politique s’il est réélu le 3 octobre: accompagner les entreprises, les municipalités et les intervenants des différents milieux dans la réalisation de différents projets.

Prendre soin des aînés plus vulnérables

M. Boulet veut faire de l’amélioration de la qualité de vie des aînés plus vulnérables sa priorité numéro 1 au lendemain des élections provinciales. « Ça m’affecte d’entendre ce que des gens vivent au quotidien. Ce sera ma grande priorité, affirme le député sortant. La CAQ propose plusieurs idées en ce sens, comme l’investissement de 900 millions $ dans le soutien des aînés à domicile et retarder la perte d’autonomie. Il y a les 2000$ de prestation annuelle pour les 70 ans et plus, ainsi que la possibilité de décider ou non de cotiser à la Régie des rentes du Québec si tu reviens en emploi après tes 65 ans », énumère notamment le candidat.

« À Trois-Rivières, la question du logement abordable pour les aînés est également très importante, poursuit-il. Il y a notamment le projet à Kermaria avec la Ville de Trois-Rivières qui permettra de convertir et faire 69 loyers abordables pour les personnes aînées. J’ai l’intention d’accompagner la réalisation de ce projet. »

Le projet de quartier multigénérationnel de Carpe Diem – Centre de ressources Alzheimer serait également bénéfique pour améliorer la qualité de vie des Trifluviens, estime Jean Boulet qui souligne aussi le caractère novateur du projet.

De la pénurie de main-d’œuvre à la culture

La pénurie de main-d’œuvre est également un enjeu auquel Jean Boulet souhaite s’attaquer s’il est réélu le 3 octobre. Durant son mandat comme ministre de l’Emploi, du Travail et de la Solidarité, il a d’ailleurs annoncé la mise en place de différentes mesures pour s’attaquer au problème, dont des programmes de formation courts et des initiatives de requalification des travailleurs.

Pour M. Boulet, la solution passe par l’accompagnement des entreprises pour les aider à prendre un virage numérique et technologique, ce qui contribuera aussi à améliorer leur productivité.

« Il faut aussi poursuivre les mesures pour la formation et la requalification des travailleurs. Je veux que le Québec devienne une société apprenante. Il faut tous contribuer à hausser le niveau de connaissances et de littératie. Il faut aussi s’assurer de l’adéquation entre l’enseignement et les besoins du marché », dit-il.

Pour la CAQ, l’immigration économique fait également partie de la solution. Le candidat dans la circonscription de Trois-Rivières mentionne aussi qu’il faut poursuivre les efforts d’intégration et de maintien en emploi des personnes en situation de handicap, des personnes judiciarisées, des travailleurs expérimentés, des femmes dans le secteur de la construction, les personnes des premières nations et l’accompagnement financier pour les entreprises qui réorganisent leur milieu de travail pour répondre aux besoins des personnes expérimentées.

Un bureau d’accueil permettant d’accueillir les immigrants et faire de l’arrimage avec les entreprises en collaboration avec Innovation et Développement économique Trois-Rivières est également dans les plans.

En matière d’économie verte, Jean Boulet souhaite accompagner les projets qui découleront de la Vallée de la transition énergétique qui regroupe notamment les villes de Trois-Rivières, de Bécancour et de Shawinigan et plusieurs institutions d’enseignement pour atteindre la carboneutralité en 2050. Le futur pavillon de l’Université du Québec à Trois-Rivières au centre-ville permettra aussi la recherche et développement en la matière, tout en contribuant à vitaliser le centre-ville, note-t-il.

La préservation des institutions culturelles et muséales est également une priorité aux yeux de Jean Boulet. Il entend accompagner le Musée POP dans un projet de préservation de la collection Robert-Lionel-Séguin et à la préservation et à la valorisation du Monastère des Ursulines, récemment acquis par la Ville de Trois-Rivières.

« Grâce à mon rôle de ministre, j’ai acquis des compétences transversales sur les enjeux du Québec. La pandémie a aussi amélioré ma compréhension de la société québécoise. Le gouvernement du Québec joue un rôle dans le quotidien des gens, souligne M. Boulet. Si votre portefeuille, la qualité de l’éducation et l’enrichissement des Québécois, entre autres, vous intéresse, il faut aller voter. C’est une nécessité pour avoir un impact sur les orientations du gouvernement. Il ne faut pas prendre cela à la légère. Chaque vote compte réellement et peut avoir un impact sur l’issue d’une campagne électorale. On a tous un intérêt dans la vie qui doit se transformer en impératif d’aller voter. »

Message aux électeurs

Je veux féliciter les gens d’avoir passer à travers cette période difficile que l’on a vécue et je veux porter un message d’espoir, de croire en nos potentiels. Faisons-nous confiance. Je fais confiance aux personnes et je ne veux pas que les électeurs m’évaluent seulement sur ce que j’ai fait, mais aussi sur ce que je vais faire, à mes priorités. Je pense que je suis une personne empathique et engagée. La CAQ est un parti de coalition, de centre, équilibré et pragmatique qui s’intéresse aux préoccupations quotidiennes et évolutives de la société québécoise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires