Cap-de-la-Madeleine: les conseillers sortants militent pour une patinoire intérieure

Par marie_eve_alarie
Cap-de-la-Madeleine: les conseillers sortants militent pour une patinoire intérieure
Luc Tremblay, candidat dans le district de Châteaudun, Sabrina Roy, candidate dans le district de la Madeleine, et Pierre-Luc Fortin, candidat élu sans opposition dans le district des Estacades. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Pierre-Luc Fortin, Sabrina Roy et Luc Tremblay, conseillers sortants et candidats dans les districts des Estacades, de la Madeleine et de Châteaudun, souhaitent ramener une patinoire intérieure dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Depuis la démolition de l’aréna Jean-Guy Talbot en raison de sa vétusté, plusieurs citoyens leur ont émis le besoin d’une patinoire dans le secteur.

« On n’a pas besoin d’une infrastructure avec 1000 sièges. Par contre,  il y a un besoin pour une glace de proximité où les jeunes peuvent jouer au hockey et où il peut y avoir du hockey récréatif pour les citoyens, avec peu d’estrades. On voit aussi le hockey féminin progresser de façon importante et il manque des heures de glace », souligne Luc Tremblay, candidat dans le district de Châteaudun.

Le trio souhaiterait voir cette patinoire soit située sur le site délimité par le Complexe sportif Alphonse-Desjardins (CSAD) et le parc Martin-Bergeron, sur le lieu qu’ils veulent clairement identifier comme un pôle sportif. Rappelons aussi qu’un nouveau bâtiment multisport s’ajoutera sur le site de l’aréna Jean-Guy Talbot. Le projet est cependant encore à peaufiner, des analyses étant encore en cours.

« Il y a des équipements remarquables ici, que l’on pense au CSAD, au terrain synthétique, aux surfaces de dek hockey. Ce pôle sportif se démarque dans l’ensemble de la ville pour les citoyens, les équipes sportives et les événements comme les Jeux du Québec, soutient Pierre-Luc Fortin, candidat élu par acclamation dans le district des Estacades. Il faut aussi déterminer de quelle façon on veut le développer et le positionner clairement. »

Les candidats proposent de mettre en place un plan directeur pour mieux prévoir et planifier le développement du site, à l’image de ce qui s’est fait pour le Bas-du-Cap et l’île Saint-Quentin.

« Il y a des travaux et des rénovations à faire, ainsi que des projets pour le site, ajoute M. Fortin. Un plan directeur permettrait de déterminer comment placer tout ça les uns avec les autres et s’assurer que ce soit cohérent. »

Un lien avec le Bas-du-Cap

Ils veulent également mieux relier le pôle sportif au Bas-du-Cap grâce à la mise en place d’un parc linéaire.

« Présentement, il n’y a pas de lien évident entre le Bas-du-Cap et le pôle sportif. N’oublions pas qu’il y a tout un quartier qui va se développer sur le site de l’ancienne usine Aleris. Ça va amener des gens ici. Le parc linéaire encouragerait aussi le transport actif », explique Pierre-Luc Fortin.

« C’est le temps de le faire, car on est en amont du projet sur le site d’Aleris, renchérit Sabrina Roy, candidate dans le district de la Madeleine. Il faut faire bénéficier tous les citoyens de ce pôle sportif de qualité et s’assurer qu’il rayonne à l’échelle régionale, voire provinciale. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires