Mario Beaumier intronisé au Temple de la renommée des épiciers

Mario Beaumier intronisé au Temple de la renommée des épiciers

Mario Beaumier et une esquisse de l'agrandissement de l'ancien Métro de Nicolet.

Crédit photo : archives

ALIMENTATION. Une figure bien connue dans le monde des épiceries de la région, Mario Beaumier, a été intronisé au Temple de la renommée de l’Association des détaillants en alimentation (ADA) du Québec.

Il faut dire que le nom de Beaumier est associé à l’alimentation depuis de nombreuses années sur la Rive-Sud, selon ce qu’on peut apprendre dans un portrait qui lui a été consacré dans le cahier d’intronisation de l’ADA rédigé par Yves Boulanger et Hélène Lambert.

En effet, son grand-père Elphège avait son magasin général et une boulangerie. Puis Paul, le père de Mario, a ouvert son épicerie, à Nicolet, en 1958. C’est avec lui qu’il a fait ses classes, dès l’âge de 6 ans, avant de devenir son associé, à 24 ans, en 1978.

Dès lors, le commerce a rapidement pris de l’ampleur pour passer d’un chiffre d’affaires de 780 000$, à ce moment-là, à 5 millions $, en 1985.

À lui seul, le Metro de Nicolet a subi 13 rénovations en 50 ans, avant de devenir un Super C, en 2010, dans un souci de conserver les emplois. Celui de Saint-Grégoire, acquis en 1985, est passé de 2 500 pieds carrés d’origine à 35 000 pieds carrés, en plus de faire à nouveau peau neuve, cette année.

Mario Beaumier a par la suite acquis le Metro de Sainte-Anne-de-la-Pérade, en 2000, où il a procédé à des investissements en 2015. Celui de Saint-Tite est rendu à sa quatrième transformation depuis 2007. La toute dernière acquisition de 2015, le Metro de Saint-Gabriel-de-Brandon, en est déjà à sa deuxième rénovation.

En plus de ses épiceries, le Groupe Beaumier qu’il a formé en 2010 a différents actifs tel que le développement domiciliaire le Faubourg du Ruisseau, à Nicolet, des baux commerciaux et des résidences pour aînés. Une entreprise qui, au total, compte 600 employés et reçoit 38 000 clients par semaine.

Tout au long de sa carrière, Mario Beaumier s’est également impliqué dans la communauté en accédant à de nombreuses demandes de commandites, en plus de siéger au sein de divers comités, tant dans le domaine sportif que culturel.

Même Metro a bénéficié de son expertise en affaires, lui qui a siégé durant 10 ans au conseil d’administration de la bannière. Mario Beaumier a également consacré son temps au comité consultatif, au conseil exécutif ainsi qu’au comité de marketing de Metro.

Poster un Commentaire

avatar