Maladie cardiovasculaire: une clinique de dépistage mobile ira à la rencontre des femmes

Photo de jcossette
Par jcossette
Maladie cardiovasculaire: une clinique de dépistage mobile ira à la rencontre des femmes
La kinésiologue Maryline Roy sera à l'animation de la toute nouvelle conférence mise sur pied par L'Association des cardiaques de la Mauricie. (Photo : Audrey Leblanc - Hebdo Journal)

La santé cardiovasculaire des femmes est une préoccupation à l’Association des Cardiaques de la Mauricie. Voilà pourquoi l’organisme a mis sur pied une toute nouvelle conférence dédiée à la prévention, accompagnée d’une clinique de dépistage mobile des facteurs de risque.

La mission première de cette toute nouvelle conférence est d’informer, mais également de soutenir les femmes sur leur santé cardiovasculaire.

« On y réfléchissait depuis quelques années parce qu’à l’Association, on a plusieurs volets, autant en prévention primaire et secondaire qu’en réadaptation. C’est un volet qu’on voulait intégrer dans notre offre de services parce qu’on sait que l’apparition de la maladie cardiovasculaire est différente de chez l’homme. D’ailleurs, c’est la première cause de décès chez les femmes, davantage que le cancer du sein. On voulait sensibiliser les femmes à prendre soin d’elles, tout en les outillant et en les sensibilisant à mieux reconnaître les facteurs de risque et les facteurs prédisposant à la maladie cardiovasculaire », explique la kinésiologue Maryline Roy, qui sera à l’animation de ladite conférence.

« On va aborder la distinction des facteurs d’apparition de la maladie cardiovasculaire, donc les symptômes qui passent un peu plus inaperçus chez la femme. Au lieu d’avoir des douleurs plutôt atypiques, les symptômes vont être moins frappants chez la femme, et on va parler beaucoup plus d’une grande fatigue. On va voir tout ce qui est en lien avec la grossesse et la ménopause également parce qu’il y a quand même une modulation du rythme cardiovasculaire à ce moment-là. » 

Pendant la conférence seront abordés les principaux facteurs de risques tels que le diabète, l’hypertension artérielle, les problèmes de cholestérols et l’importance de maintenir de saines habitudes de vie. Une clinique mobile sera aussi sur place lors des événements.

« Je vais me déplacer avec des collègues infirmiers et kinésiologues et nous pourrons faire une glycémie capillaire (un test de glycémie à partir du bout du doigt), des prises de pression artérielle et offrir différents questionnaires de santé pour identifier les risques. Ça va permettre aux gens d’avoir un léger aperçu d’où ils se situent par rapport aux risques », explique Mme Roy.

La première conférence sera offerte aux membres l’Association des Cardiaques de la Mauricie, le 1er novembre. Au mois de mars, une conférence grand public sera accessible à toute la population. 

« Nous allons ensuite visiter des organismes qui s’adressent aux femmes et des organismes collaborateurs. On ne veut pas seulement travailler auprès des personnes qui ont eu un évènement récent, mais on veut aussi travailler en amont de la maladie cardiovasculaire. Il y a beaucoup de littératures connues sur le sujet, mais on en parle toujours trop peu », ajoute-t-elle.

L’Association compte plus de 600 membres, allant de la Rive-Sud à la MRC des Chenaux, de Shawinigan, et même des MRC de Mékinac et Maskinongé. Afin de mettre sur pied un tel projet, elle a pu bénéficier d’une aide financière provenant du Fonds de développement social de la Ville de Trois-Rivières.

« Nous en sommes très reconnaissants puisque ça nous permet de couvrir le temps de préparation, de recherche et de présentation. Pour la première année, les conférences seront offertes gratuitement aux organismes alors ça va aussi permettre de rémunérer le personnel qui va œuvrer à la clinique de dépistage », conclut-elle.

Pour en savoir davantage sur l’Association, ou pour devenir membre, visitez le   https://www.assocdescardiaques.com/.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires