L’inspiration de la rue de Mère Gamelin n’est plus

Photo de jcossette
Par jcossette
L’inspiration de la rue de Mère Gamelin n’est plus
André Fortin était une inspiration pour les habitants de la rue de Mère Gamelin, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal - Archives)

André Fortin, âgé de 93 ans et aidé de se son déambulateur, marchait depuis maintenant deux ans pour venir en aide à l’organisme Autonomie Jeunesse. Malheureusement, son plus récent défi aura été le dernier puisque monsieur Fortin est décédé ce samedi.

Rien ne l’arrêtait. Il était une inspiration pour les habitants de la rue de Mère Gamelin, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. Tous le voyaient, par la fenêtre du salon ou la fenêtre de la cuisine, marcher son kilomètre par jour jusqu’au boulevard Thibeau.

Monsieur Fortin avait décidé, l’an dernier, de faire de sa marche quotidienne une collecte de fonds de 50 kilomètres à parcourir, pendant deux mois, à raison d’un kilomètre par jour. Il était revenu à la charge cette année avec le même défi.

 » J’ai toujours œuvré dans l’éducation, tout comme mon épouse et une de mes filles « , avait lancé monsieur Fortin.  » C’est une affaire de famille! (rires) Je sais que je peux marcher, mais je me suis dit pour quelle cause? J’ai pendant longtemps enseigné à des élèves du secondaire lorsque je me suis établi à Saint-Prosper. D’ailleurs, c’est drôle parce qu’on m’avait d’abord placé aux cuisines alors que je postulais pour enseigner. J’ai donc enseigné presque toute ma vie à des jeunes de cet âge et je les ai vus aller. Je me mets à la place de ceux qui ont décroché et je veux les aider. « 

 » On l’a fait l’an dernier, pour la même cause, où on avait été chercher 5000$ auprès de la parenté, des amis, des connaissances, des voisins et de deux entreprises, principalement. Cette année, on a décidé de donner une chance à Autonomie Jeunesse en approchant des entreprises pour leur faire des partenaires dans l’avenir. Ces entreprises-là auront besoin, un jour, de ces mêmes jeunes-là lorsqu’ils auront leur diplôme « , avait pour sa part confié Normand Côté, membre de la famille et organisateur du projet.

Chaque kilomètre parcouru rapportait un minimum de 1$ et la mise pouvait être augmentée au niveau désiré par les donateurs.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jocelyne Fortin
Jocelyne Fortin
1 mois

Adieu papa,
Tu as été une inspiration pour nous tous. Merci pour tout. Tu nous manques déjà.