Le tracé d’une piste cyclable soulève les passions

Par marie_eve_alarie
Le tracé d’une piste cyclable soulève les passions
(Photo : (Photo L'Hebdo Journal))

Le tracé de la piste cyclable devant relier le parc linéaire des Coteaux au boulevard Parent fait l’objet d’un débat parmi les conseillers municipaux. Alors qu’un tracé en serpentin était envisagé depuis le début du projet, c’est finalement un tracé en ligne droite qui a été soumis en appel d’offres, mais les conseillers n’en avaient pas été informés.

Initialement, le tracé de la piste cyclable était prévu en serpentin à travers le talus situé entre la rue Papineau, à la hauteur du parc linéaire des Coteaux, et le boulevard des Chenaux. Cela permettait notamment de faciliter la montée des cyclistes, des piétons et des personnes à mobilité réduite, tout en aidant les cyclistes à ralentir leur descente.

Toutefois, le tracé proposé viendrait affecter les familles qui utilisent cette pente comme espace de glisse en hiver. La conseillère Pascale Albernhe-Lahaie a interpellé la Direction du génie de la Ville afin de voir s’il était possible de modifier le tracé pour que la piste cyclable ne nuise pas aux glisseurs en hiver et vice versa.

« Autrement, ça viendrait éliminer le seul espace de glisse dans mon district. C’est un lieu qui est très populaire. C’est un trésor caché dans la ville, plaide la conseillère du district des Rivières. J’ai demandé s’il était possible de faire cohabiter les deux usages, entre autres dans l’optique où la piste cyclable serait déneigée éventuellement. »

Un tracé en ligne droite, en bordure du talus, a été travaillé par la Direction du génie avant d’être soumis au processus d’appel d’offres. Toutefois, le nouveau tracé n’a pas été présenté au Comité de mobilité durable afin que les autres conseillers puissent en prendre connaissance et émettre une recommandation officielle.

« Pour ne pas ralentir le dossier, on a décidé d’octroyer le contrat pour les travaux dès ce soir. Le sujet reviendra au Comité de mobilité durable afin d’évaluer les deux options. Si la recommandation du comité va dans le sens du tracé en S, on pourra aller en directive de changement au contrat », précise Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières.

« Le but est de relier le parc linéaire des Coteaux au boul. Parent. Le design avait été pensé pour permettre une montée plus facile de la côte. Une nouvelle conseillère a été élue et elle est arrivée avec une proposition. Les gens ont travaillé sur le projet pour lequel on avait un délai de temps plus restreint, car si on ne le soumettait pas, on risquait de ne pas avoir de soumission », explique-t-il.

Lors de la session de travail des conseillers, le conseiller Pierre Montreuil, également président du Comité de mobilité durable, a émis de sérieux doutes quant à l’inclinaison de près de 7% de la pente de ce nouveau tracé qui a également été entériné par un ingénieur.

« Un cycliste risque de passe tout droit s’il manque de frein en descendant la pente et ce n’est pas n’importe qui qui peut faire la montée sur son vélo. J’aimerais qu’on puisse revoir le plan. Peut-être pourrait-on donner une courbe différente », suggère le conseiller du district du Carmel.   

Plusieurs conseillers ont également dénoncé le fait de ne pas avoir été consultés sur les modifications qui avaient été demandées par leur collègue du district des Rivières. Le ton a d’ailleurs monté entre des élus durant les discussions.

Le tracé en ligne droite est le moins coûteux des deux scénarios. Le contrat octroyé pour les travaux s’élève à 550 330$, soit près de 200 000$ en deçà des estimations de la Ville.

Ce projet de piste cyclable prévoit aussi deux corridors sécurisés le long du boulevard des Chenaux. Les corridors seront isolés par de petites butées de béton qui pourront être retirées en hiver, à moins que la Ville trouve un moyen de déneiger la piste malgré la présence de ces butées.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires