Le Port de Trois-Rivières enregistre une hausse de 20% de ses activités

Rédaction Hebdo Journal

Le Port de Trois-Rivières enregistre une hausse de 20% de ses activités
Port de Trois-Rivières (Photo : (Photo archives - Marie-Eve Alarie))

Le Port de Trois-Rivières a enregistré un trafic de marchandises manutentionnées s’élevant à 3,9 millions de tonnes métriques en 2021. Il s’agit d’une augmentation de 20% des activités du Port comparativement à l’année précédente.

Le vrac solide a représenté 85% du tonnage total, le vrac liquide 9%, tandis que les marchandises générales ont représenté 6% du tonnage total.  Ce sont 217 navires qui ont accosté au Port de Trois-Rivières en 2021.

 » Bien que 2021 fut marquée, pour une deuxième année consécutive, de bouleversements dus à la pandémie, nous sommes fiers d’annoncer que le Port de Trois-Rivières a connu un niveau d’activités soutenu, permettant ainsi de répondre aux besoins de nos industries locales et régionales qui oeuvrent dans des secteurs industriels majeurs tels que l’aluminium, la foresterie, la construction et l’agroalimentaire. Ces résultats, nous les atteignons grâce au travail, à la résilience et à la capacité d’adaptation et d’innovation de nos partenaires soit, nos manutentionnaires : G3 Canada, Groupe Somavrac, Logistec et QSL, les débardeurs et tous les travailleurs du Port, ainsi que nos clients et nombreux collaborateurs », souligne Gaétan Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières.

L’équipe du Port a également maintenu ses efforts afin de poursuivre le déploiement du plan de développement Cap sur 2030. L’organisation a notamment contribué à l’avancement de plus de 25 projets de recherche et d’innovation concernant la protection de l’environnement, la modélisation des transports routier et ferroviaire, l’amélioration des pratiques de manutention et la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la dernière année.

Alors que sept projets ont bénéficié d’une aide financière provenant des Fonds Environnement, Innovation et Croissance commerciale de l’APTR, plusieurs autres projets ont reçu l’appui d’organismes externes tels le Fonds Écoleader, le programme PREGTI du ministère des Transports et le MITACS.

De son côté, le projet du Terminal 21 a connu des avancées. Le gouvernement du Québec a confirmé son appui à la hauteur de 22,5 M$ et l’Agence d’évaluation d’impact du Canada a tenu trois séances de consultation publique où le Port a présenté le projet à la population.

« Le Terminal 21 sera un véritable laboratoire d’innovation. Nous visons de créer un terminal performant qui permettra d’accroître la compétitivité de nos entreprises sur les marchés mondiaux, particulièrement celles de notre région. Il sera également, et surtout, le terminal de plusieurs générations de travailleurs et travailleuses portuaires », indique Jacques Paquin, vice-président Exécutif au Port de Trois-Rivières.

Développement économique Canada a également confirmé un appui financier de 3,7 M$ pour le projet d’aménagement d’un corridor routier adapté au passage de pièces hors normes et liant la zone industrialo-portuaire et le Port.

Notons également que le Port de Trois-Rivières a soutenu la mission de 38 organismes oeuvrant dans les domaines sociocommunautaire, culturel, environnemental, de l’éducation et du développement économique.

L’organisation célébrera son 140e anniversaire en 2022. Une programmation d’activités sera bientôt dévoilée. (M.E.B.A)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires