Le CIUSSS s’illustre avec un projet dédié aux parents d’enfant ayant un TSA

Par Audrey Leblanc
Le CIUSSS s’illustre avec un projet dédié aux parents d’enfant ayant un TSA
Marie-Claude Hardy, psychoéducatrice au CIUSSS MCQ. (Photo : (Photo courtoisie))

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec s’est récemment illustré à travers la province en remportant trois Prix d’excellence du réseau de la santé et des services sociaux pour des initiatives réalisées sur le terrain au profit des usagers. L’un de ces projets consiste à accompagner les parents d’enfant ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Le CIUSSS a développé le programme Au-delà du TSA : des compétences parentales à ma portée. Il s’agit d’un programme psychoéducatif s’adressant à des parents d’enfant ayant un TSA âgé de moins de 8 ans. Le but est de permettre aux parents de reconnaître, de développer et d’actualiser leurs compétences parentales.

Concrètement, le programme comporte cinq ateliers de groupe permettant aux parents de faire des apprentissages progressifs et variés en s’appuyant sur les acquis précédents. Ces ateliers sont alternés de cinq rencontres offertes au domicile du parent par un intervenant assigné au suivi de la famille, afin d’assurer un accompagnement individualisé. 

« Les ateliers sont tous préalables les uns aux autres, précise la psychoéducatrice Marie-Claude Hardy, qui est à l’origine du projet. Le premier vise à découvrir le caractère unique de l’enfant, le deuxième aborde la réalité du parent d’enfant TSA, le troisième parle des nouvelles stratégies éducatives, le quatrième a pour but de développer une communication positive et efficace et le dernier permet aux participants d’échanger sur le rôle parental. »

Ce programme de 10 semaines a su faire ses preuves. « On a constaté des résultats importants, notamment la hausse des connaissances et la diminution du stress, indique Mme Hardy. Les parents ont aimé être en contact avec d’autres parents qui vivent la même chose qu’eux. Ils se sont sentis mieux outillés et ont affirmé être en mesure de faire des interventions plus efficaces. »

Pour et par les parents

Pour cette dernière, le programme a une valeur ajoutée puisqu’il a été élaboré avec l’aide de parents touchés par cette réalité. « C’est un projet qui est parti du constat que rien n’existait pour ces parents, raconte Mme Hardy. Ç’a été mon projet de maîtrise. J’ai commencé par sonder les parents sur leurs besoins. »

Au fil du temps, le projet a pris de l’ampleur, si bien qu’une équipe de chercheurs s’y est greffée. Celle-ci a été formée afin de voir comment le programme pouvait se mettre en place, en plus de documenter et mesurer les effets de l’initiative.

Initialement, cette équipe de recherche était composée d’Annie Stipanicic de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ainsi que de Germain Couture, Christine Rivest et Myriam Rousseau de l’Institut Universitaire en DI-TSA du CIUSSS MCQ. C’est avec l’aide de Jacinthe Bourassa du CIUSSS que s’est faite la collaboration entre les deux institutions.

« On voulait quelque chose de gros et de solide, soutient Mme Stipanicic, directrice du département de psychologie de l’UQTR. Des parents de différents endroits au Québec ont participé à la recherche. »

Puis, le lancement officiel du programme a été fait en 2019. À ce jour, ce sont 93 intervenants du Québec et 16 intervenants de l’Europe qui ont reçu la formation pour dispenser ce programme.

« En Europe, le programme est déployé grâce à la chercheuse Émilie Cappe. Autant de son côté que du nôtre, on poursuit maintenant la recherche pour l’implantation du programme à distance », conclut la directrice du département de psychologie de l’UQTR.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Isabelle
Isabelle
6 mois

Bravo! Maman d’une petite gleur de 4 ans.