La réflexion sur la transparence avance à la Ville

Par marie_eve_alarie
La réflexion sur la transparence avance à la Ville
Hôtel de ville de Trois-Rivières (Photo : (Photo archives L'Hebdo Journal))

Le comité sur la transparence de la Ville de Trois-Rivières a entamé ses réflexions qui doivent mener à une série de recommandations visant à doter la Ville de moyens d’accroître la transparence et à s’assurer que l’information aux citoyens soit mise de l’avant.

Les conseillers municipaux Pascale Albernhe-Lahaie, Luc Tremblay, François Bélisle, Richard W. Dober, Pierre-Luc Fortin et Pierre Montreuil ont participé aux premières discussions en compagnie du directeur général de la Ville, des directrices et directeurs généraux adjoints et de la greffière.

Plusieurs idées ont été amenées à la table. « On a convenu qu’on allait s’intéresser au huis clos, bien baliser ce qu’on a déjà pour les huis clos, bien l’encadrer et le préciser davantage. On évalue aussi la possibilité d’ouvrir les délibérations du budget 2024, donc l’année prochaine, pour être plus transparent et pour que la population puisse avoir une mise à niveau de l’évolution du processus budgétaire, entre autres », détaille François Vaillancourt, directeur général de la Ville de Trois-Rivières.

Le comité explore aussi la possibilité d’organiser une journée portes ouvertes afin d’expliquer les projets qui figurent au Plan triennal d’immobilisations pour en démystifier le processus.

Le processus décisionnel est un autre chantier ciblé par le comité sur la transparence. Les membres se questionnent notamment sur les façons de rendre plus transparentes les informations transmises à la population en marge des séances du conseil municipal. Différentes options sont considérées.

Un tableau de bord visant à rendre des comptes sur la performance de l’appareil municipal pourrait aussi être mis en place. Cela permettrait de montrer au public ce qui est bien fait, tout comme les enjeux et difficultés, et permettre de l’expliquer aux citoyens.

Le projet de résolution sera déposé, au plus tard, à la dernière séance publique de novembre. Rappelons que la démarche de réflexion fait suite à un nouveau débat du conseil municipal sur la transparence et ses limites amené par la conseillère Pascale Albernhe-Lahaie au début du mois de septembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires