Gaz de schiste: les citoyens ont des interrogations

Par Sylvie Branch
Gaz de schiste: les citoyens ont des interrogations
Une vingtaine de personnes ont manifesté devant l’hôtel de ville concernant les gaz de schiste.

Une vingtaine de personnes ont manifesté devant l’hôtel de ville lundi soir concernant les gaz de schiste. Plusieurs citoyens ont profité de la séance du conseil pour faire part de leurs inquiétudes face à la décision de la Ville de traiter les eaux usées provenant de forages effectués dans la région.

La Ville annonçait vendredi dernier qu’elle allait traiter les eaux usées de Talisman Energy, une compagnie spécialisée dans l’extraction des gaz de schiste. L’entreprise déboursera 192 000$ pour ce service.

Selon les manifestants, la Ville ne devrait pas aller de l’avant avec ce projet.

Des 11 citoyens ayant pris le droit de parole lors de la séance du conseil, plus de la moitié ont abordé la question des gaz de schiste.

«C’est une déception pour moi d’apprendre que les membres du comité exécutif ont accepté la résolution par rapport aux gaz de schiste. On m’a dit que ça faisait trois ans qu’on traitait ce type d’eau à Trois-Rivières. Je trouve déplorable qu’une question aussi délicate ait été prise par trois conseillers sans informer la population et sans avoir donné de l’information au préalable», soutient la conseillère Sylvie Tardif.

«Dans un contexte aussi chaud, la population est inquiète et veut savoir. C’est un débat de société. On aurait dû faire attention», ajoute sa collègue Catherine Dufresne.

Le conseiller André Noël a tenu à souligner l’importance de renseigner les citoyens. «Quand les gens sont bien informés, souvent les choses vont bien», indique-t-il.

De son côté, le maire Yves Lévesque a tenu à préciser que cette décision a été prise en connaissance de cause.

«Nous on est là pour prendre des décisions logiques qui respectent l’environnement et nos équipements. Si c’est une bonne affaire, on va le faire. Si ce n’était pas bon, on ne le ferait pas», mentionne M. Lévesque.

Le directeur général de la Ville, Michel Byettte, affirme que les eaux traitées sont issues de l’exploration gazière et non de l’exploitation.

«Le ministère demande de suivre trois paramètres dans le traitement des eaux usées. Connaissant la sensibilité du dossier on a suivi 74 paramètres pour s’assurer que tout était correct. Je suis un biologiste de formation et je me considère comme un environnementaliste. S’il y avait eu quelque chose, j’aurais été le premier à lever la main», indique Steve Hamel, technicien en assainissement des eaux à la Ville.

De toutes les eaux usées traitées à Trois-Rivières, le maire à tenu à rappeler que les eaux de chez Talisman Energy étaient moins difficiles à traiter que toutes celles passant par l’usine.

«Cette eau (Talisman Energy) est la plus facile à traiter. C’est moins difficile que les eaux usées produites à Trois-Rivières», affirme le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires