20 points de dépôt pour récupérer le verre verront le jour

Marie-Eve B. Alarie

20 points de dépôt pour récupérer le verre verront le jour
Michel Angers, président d'Énercycle et maire de Shawinigan, Martin Côté, directeur manufacturier chez Groupe Bellemare, Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières, et Serge Bellemare, président de Groupe Bellemare. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Dans l’objectif de recycler et valoriser plus de verre, Groupe Bellemare et Énercycle développent un trajet en Mauricie et au Centre-du-Québec, la Route du verre, afin de recueillir le verre propre dans une vingtaine de points de dépôt.

Chaque année, environ 250 000 tonnes de verre sont utilisées par les ménages québécois, mais de ce nombre, un peu moins de 30% sont acheminés au recyclage. Groupe Bellemare souhaite maximiser la récupération du verre pour atteindre un taux de recyclage de 90%.

« Récupérer le verre à la source permet de préserver sa qualité puisqu’il ne se retrouve pas contaminé par d’autres éléments du bac à recyclage, par exemple, explique Serge Bellemare, président de Groupe Bellemare. Énercycle acheminera le verre récupéré chez Groupe Bellemare à partir de nouveaux points de dépôt qui seront graduellement implantés à des emplacements clés en Mauricie au cours des prochains mois. »

Un point de dépôt avait été installé dans le stationnement de la SAQ Dépôt à Trois-Rivières il y a quelques mois. Le succès de l’initiative a été immédiat, de sorte qu’environ 15 000 bouteilles de vin vides y sont déposées chaque semaine.

Un nouveau conteneur pour la récupération du verre a d’ailleurs été installé à Saint-Étienne-des-Grès, dans le stationnement situé derrière l’hôtel de ville. Les autres points de dépôt seront annoncés prochainement.

Les deux partenaires œuvrent actuellement à trouver la façon la plus écologique et la plus performante pour récupérer le verre. Une fois récolté, le verre pourra être valorisé en différents produits dans les installations de Groupe Bellemare. On y transforme le verre en produit de filtration d’eau pour la piscine ou en abrasif, par exemple, tandis que les plus gros morceaux de verre seront conservés pour la refonte de nouvelles bouteilles.

« C’est une très belle initiative de faire le tri de ce verre, souligne le président d’Énercycle et maire de Shawinigan, Michel Angers. Il y a une contamination qui se fait dans le bac bleu, ce qui rend le verre plus difficile à laver ensuite. L’arrivée de la consigne élargie s’en vient, mais ce n’est pas pour tout de suite. Il devenait important de trouver un projet intéressant pour valoriser le verre. J’ai été impressionné par la qualité du travail chez Groupe Bellemare. On va aider à piloter ce projet, notamment en identifiant des lieux de convergence pour les conteneurs, pour que le projet soit le plus écoresponsable possible. »

En plus des points de dépôt, Michel Letarte président d’ÉcoByke s’est donné la mission avec le projet EcoByke verre demain de faire la cueillette du verre dans le centre-ville de Trois-Rivières de façon écologique et originale durant la saison estivale. Une vingtaine de restaurateurs du centre-ville de Trois-Rivières participeront à l’initiative.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires