La Fondation de l’UQTR franchit le cap des 100 M$ plus vite que prévu

Hebdo Journal | Rédaction

La Fondation de l’UQTR franchit le cap des 100 M$ plus vite que prévu
Daniel Milot, directeur général de la Fondation de l'UQTR, Mario Paradis, président du conseil d'administration de la Fondation, André Young, président fondateur de la Fondation, et Christian Blanchette, recteur de l'UQTR, étaient parmi les 150 invités qui ont pris part aux célébrations. (Photo : (Photo Daniel Jalbert))

La Fondation de l’UQTR vient de franchir un cap important: l’atteinte d’un premier 100 millions de dollars cumulatifs depuis le début de son histoire en 1986.

L’atteinte de cet important jalon survient deux ans plus tôt que ce qui avait été imaginé par Daniel Milot, l’actuel directeur général de la Fondation. Arrivé en poste en 2014, ce dernier avait orchestré, avec son équipe, une campagne majeure de financement avec l’espoir de récolter 35 millions de dollars avant avril 2024 et franchir ainsi le cap des 100 millions de dollars de revenus générés depuis les débuts de la Fondation.

« Nous avions l’objectif ambitieux de récolter 35 millions de dollars sur sept ans. Finalement, nous avons amassé 36,5 en seulement cinq ans. C’est inespéré comme résultat! D’autant plus qu’à l’époque, nous ne pouvions prévoir qu’une pandémie mondiale secouerait notre économie alors que nous avions lancé publiquement notre grande campagne en septembre 2019, soit quelques mois avant ce grand bouleversement. Cette adversité surmontée nous rend encore plus fiers et heureux du résultat », témoigne Daniel Milot.

Pour le président du conseil d’administration de la Fondation, les dernières années ont permis de constater à quel point les donateurs ont à cœur leur engagement envers l’UQTR.

« Nous avons de nombreux partenaires philanthropes qui ont vécu des moments difficiles durant la pandémie. Malgré tout, ils sont demeurés à nos côtés en choisissant de maintenir leurs engagements financiers, car ils connaissent l’importance de notre mission. En s’associant avec nous, ils contribuent à la réalisation d’initiatives qui ont des retombées énormes et qui leur tiennent à cœur. La construction du Campus de Drummondville et du Centre national intégré du manufacturier intelligent sont des exemples concrets de projets majeurs dont la réalisation aurait pu être retardée ou même compromise sans la Fondation et ses partenaires », souligne Mario Paradis.

Depuis son démarrage, la Fondation de l’UQTR a redistribué 25 M$ en équipement et infrastructures, 22,1 M$ pour la recherche, 15,3 M$ en bourses et en aide financière personnalisées, ainsi que 6,5 M$ pour des projets étudiants spéciaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires