Un couple d’entrepreneurs de la région acquiert deux IGA

Par Audrey Leblanc
Un couple d’entrepreneurs de la région acquiert deux IGA
Benoit Ayotte et Sabrina Carpentier, les nouveaux copropriétaires des Marchés Sabrina et Benoit (IGA extra Cap-de-la-Madeleine et IGA Sainte-Marguerite).  (Photo : (Photo - Audrey Leblanc))

Benoit Ayotte et Sabrina Carpentier, deux entrepreneurs de la Mauricie, sont nouvellement propriétaires du IGA extra du Cap-de-la-Madeleine et du IGA de Sainte-Marguerite. Le couple accueille ce nouveau défi avec enthousiasme et avec le désir de mettre de l’avant les idées et l’expérience des employés. Déjà, ils ont des projets plein la tête, à commencer par des rénovations majeures à la succursale du boulevard Thibeau. 

« Au magasin de Sainte-Marguerite, la rénovation vient de se terminer, indique Benoit. On parle d’un investissement de plus de 1,5 M$. Il reste quelques détails à compléter, mais le plus gros est fait. Sur le boulevard Thibeau, les travaux vont commencer dès janvier. On va faire des rénovations majeures de l’ordre de 3 à 4 millions de dollars. »

« La façade sera refaite, on aura de nouveaux comptoirs et une plus grande zone de bières de microbrasserie et de vins, énumère ce dernier. On s’ajuste à la demande des clients. On ne refait pas tout le magasin, mais on apporte des changements dans presque tout le magasin. »

Les travaux s’échelonneront sur une période d’environ trois mois. Les plans sont déjà faits et approuvés. D’ailleurs, les clients remarqueront sous peu que les magasins changeront de nom pour Les marchés Sabrina et Benoit. Cette nouvelle appellation s’inscrit dans leur vision d’unité et d’esprit familial.

Enracinés dans la communauté

Originaires de la Mauricie, Benoit et Sabrina cumulent ensemble plus de 20 années d’expérience dans le commerce de détail alimentaire. Avant d’en être propriétaire, Benoit a été directeur du IGA extra corporatif de Cap-de-la-Madeleine pendant plus de sept ans. Mais son histoire avec le milieu de l’alimentation date de bien plus longtemps. En fait, on peut presque dire que c’est dans son ADN. 

« J’ai toujours travaillé en alimentation, raconte-t-il. Mon père avait le IGA à Shawinigan dans le temps, et celui de Shawinigan-Sud quelques années plus tard. J’ai toujours travaillé avec mon père. Le dimanche, j’allais ramasser les cartons et faire plein de petites taches. Je remercie mes parents de m’avoir transmis leur passion. C’est aussi grâce à eux si je suis rendu là aujourd’hui. Ma famille est implantée dans le monde de l’alimentation depuis 50 ans. Mon oncle a lui aussi été dans le domaine. »

Son emploi lui a même permis de rencontrer sa conjointe et partenaire d’affaires. « J’ai rencontré Sabrina quand elle était représentante pour Lay’s, mentionne Benoit. On s’est croisé au magasin. Ça fait 12 ans qu’on se connaît et maintenant, on se lance dans cette nouvelle aventure ensemble. »

Une approche humaine et chaleureuse

Pour sa part, Sabrina possède une vaste expérience auprès des jeunes adultes. Elle a travaillé comme enseignante dans plusieurs écoles de la région. « Notre vision d’entreprise, c’est nos valeurs familiales, soutient-elle. On veut vraiment s’implanter dans la communauté. On travaille déjà avec plusieurs organismes et fondations, mais on veut aller encore plus loin là-dedans. »

Depuis quelques jours, elle a entrepris de rencontrer un à un les quelque 200 employés afin de les connaître, les comprendre et échanger des idées. « Je fais vraiment de belles rencontres. On a des gens formidables avec nous. Tout le monde apporte un plus à l’entreprise, de par leurs idées et leur expérience. On a au sein de notre équipe des gens qui nous impressionnent. On est bien épaulé et on veut continuer de travailler à développer quelque chose à notre image, quelque chose de familial et chaleureux », conclut Sabrina. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires