De nouveaux centres sportifs au CMI et au Séminaire

Par marie_eve_alarie
De nouveaux centres sportifs au CMI et au Séminaire
Dany Dallaire, directeur général du Séminaire St-Joseph, le député et ministre Jean Boulet et Élisabeth Jourdain, directrice générale du Collège Marie-de-l'Incarnation. (Photo : (Photo Marie-Eve Alarie))

Le Collège Marie-de-l’Incarnation (CMI) et le Séminaire Saint-Joseph se partagent une subvention de 6,7 millions $ du Programme de soutien aux infrastructures sportives et récréatifs scolaires et d’enseignement supérieur pour construire de nouveaux centres sportifs sur leurs terrains.

Le Collège Marie-de-l’Incarnation reçoit 5 M$ pour construire un centre sportif annexé au bâtiment. On y retrouvera une aire de vie commune, une salle d’entraînement, une salle de motricité pour tout âge, ainsi qu’un vestiaire. Par ailleurs, le toit sera végétalisé.

« Nos élèves ont grandement besoin d’un centre sportif comme celui-là. C’est tout le quartier qui pourra en profiter aussi en dehors des heures scolaires. Le centre sportif permettra aussi la tenue de camps de jour lorsque la Ville a besoin de salles pour le faire », souligne la directrice générale du CMI, Élisabeth Jourdain.

De son côté, le Séminaire Saint-Joseph obtient 1 736 910$ pour construire un gymnase à toiture végétalisée et aménagée. Il s’agira d’un quatrième plateau sportif pour cette école.

« C’est dans notre vision de valoriser nos infrastructures et nos terrains. C’est encore à déterminer plus précisément, mais on pourrait retrouver une classe extérieure et une aire commune, par exemple, sur le toit végétalisé. Ça viendra combattre les îlots de chaleur, également », précise Dany Dallaire, directeur général du Séminaire Saint-Joseph. Le nombre d’élèves grandissant fait aussi en sorte que le Séminaire manquait parfois de plateaux sportifs intérieurs pour répondre à la demande.

Les institutions scolaires ont deux ans pour construire ces nouvelles infrastructures.

Le Programme de soutien aux infrastructures sportives et récréatifs scolaires et d’enseignement supérieur vise à accroître le nombre d’infrastructures sportives et récréatives scolaires et à mettre à niveau les infrastructures existantes afin d’assurer leur accessibilité à l’ensemble de la population. Car l’une des conditions d’admissibilité au programme était de mettre aussi les installations à la disposition des citoyens pendant les plages horaires qui ne sont pas utilisées par les établissements scolaires.

« C’est fondamental parce qu’on a besoin de bouger, surtout les jeunes. Ces infrastructures permettront aux citoyens du quartier d’en profiter aussi. C’est extrêmement avantageux pour Trois-Rivières », affirme Jean Boulet, député de Trois-Rivières, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

À l’échelle nationale, le gouvernement du Québec investit près de 175 millions de dollars pour réaliser 81 projets dans 16 régions du Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires